Placer son cheval

 

par Gadounette |

     

Mettre son cheval à l’écoute pour réaliser des exercices dans de bonnes conditions est un point important. Il en est de même pour placer son cheval.

Étapes de réalisation

1. Objectifs de placer son cheval

Placer son cheval s’adresse plutôt à des cavaliers confirmés. Cet exercice essentiel permet de travailler de manière énergique mais aussi de muscler le dos de son cheval, « poutre porteuse » de notre équidé et point faible de celui-ci.

Pour ce faire, on aura besoin d’aides extérieures comme des enrênements, mais aussi des aides naturelles et de « discuter avec ses doigts » pour permettre à la nuque de céder tout en conservant la réceptivité du cheval.

2. Qu’est-ce-que placer son cheval ?

Le placer demande une attitude particulière au cheval qui est de mettre son chanfrein à la verticale.

En aucun cas, l’équidé ne doit regrouper ses naseaux vers son poitrail, ce qui le conduirait en hyperflexion.

Pour un bon placer, le cheval doit pouvoir engager vivement ses postérieurs afin de pouvoir se propulser avec son dos.

3. Comment obtenir un bon placer du cheval ?

Pour obtenir un bon placer, on joue sur la position du cavalier et la détente du cheval.


La position du cavalier

Dans un premier temps, il est indispensable d’avoir une excellente position à cheval en vous grandissant dans la selle, buste bien droit mais décontracté. Les jambes doivent être tombantes mais en contact avec le cheval. Quant aux bras, ils tombent naturellement.

Les mains sont souples et posées pour rester en contact avec les rênes. Les poignets sont arrondis
et les doigts sont mobiles pour obtenir une action subtile.

Attention, une simple modification de la position de la main peut changer l’équilibre du cheval.


Détendre le cheval

On commence par détendre le cheval au pas. Le cheval est calme et décontracté mais concentré afin d’être à l’écoute des sollicitations du cavalier.

Puis, votre cheval engage chacun de ses membres énergiquement. Il est dans l’impulsion.


Le placer du cheval

Il est plus facile de travailler sur un cercle.
Vos rênes sont égales dans chaque main, vous poussez vers l’avant avec votre bassin et vous suivez les mouvements de l’encolure.

L’allure doit être régulière et vos jambes fixes et au contact. L’équilibre du cheval est reporté sur ses hanches. On garde le contact avec la bouche du cheval.

Le cheval va s’incurver sur le cercle en plaçant ses postérieurs sous son poitrail puis arrondir son encolure en cédant dans la mâchoire.

Pour ce faire, le cavalier place sa jambe intérieure à la sangle pour aider le cheval à pousser avec son postérieur intérieur. Parallèlement, le cavalier écarte sa rêne intérieure et tend sa rêne extérieure. Le dos du cheval dos est tendu.

La clef : votre cheval doit toujours être dans l’impulsion pour obtenir un bon placer.

Ce qu’il ne faut pas faire : tirer alternativement sur la rêne gauche puis sur la rêne droite.

4. Votre cheval ne se place pas correctement

Votre cheval ne se place pas correctement, il peut y avoir deux raisons :
- Vos différentes aides sont mal utilisées, vous ne faites pas les bons mouvements ;
- Votre cheval résiste pour une autre raison.

Votre cheval est à votre écoute donc à vos ordres, mais il ne réagit pas à votre demande de placer. Il y a un rapport de force, votre cheval a la tête en l’air ou il prend appui sur son mors, tire sur ses rênes. Vous ne vous en sortez pas.
- Première chose : votre cheval est trop tonique, et votre allure n’est pas assez régulière ;
- Deuxième chose : votre équidé peut aussi avoir mal aux dents.

Reprenez votre cheval en main, en réalisant des exercices de transition d’allure. Faites des cercles, des voltes, des changements de direction. Votre cheval va être concentré sur vos différentes sollicitations. Vous devez être connectés pour mieux échanger entre vous.

« Discutez avec vos doigts » en écartant les mains de l’encolure. Puis fermez vos doigts et envoyez votre cheval dans le mouvement. Votre monture va céder à la pression en baissant tout doucement la tête. Dès le résultat obtenu, ouvrez vos doigts, le cheval appréciera cette situation plus confortable qui sera beaucoup moins rigide pour lui.

5. Les aides extérieures pour placer le cheval

Les aides extérieures sont les enrênements, à savoir les rênes allemandes ou le gogue qui permettent de muscler le dos du cheval.

Pour obtenir un bon résultat, il est indispensable que l’enrênement que vous aurez choisi, soit bien ajusté et réglé. Les rênes allemandes sont plutôt destinées à des cavaliers confirmés ou des professionnels. Mal utilisées, elles peuvent casser l’encolure de cheval.

Il est donc préférable d’opter pour un gogue.

Cependant, il est conseillé de faire appel à un moniteur pour bien travailler les premiers placers du cheval. Il est toujours très difficile de se débarrasser des mauvaises habitudes et des défauts que l’on peut acquérir en travaillant seul.

Commentaires

Soyez le premier à commenter ! 

Sur le même thème

Nanna

Comment monter à cheval ? Niveau galop 1.

Un cavalier qui a le niveau galop 1 connaît la base de l'équitation. Il sait monter et s'occuper de son cheval et connaît les règles élémentaires de sécurité.

chrys27

Comment faire partir mon cheval seul en ballade ?

Pour partir seul en balade à cheval, il est recommandé d'avoir un niveau confirmé, un bon sens de l'orientation, connaître les lieux (forêt, plage, campagne) mais aussi les chemins équestres balisés. Il est aussi important d'avoir confiance en son

stylo

Comment nourrir un cheval durant l'hiver ?

Nourrir son cheval l'été est assez simple. Cependant, il n'est pas toujours évident d'apporter la nourriture présentant les nutriments et vitamines nécessaires pour votre cheval durant les grands froids hivernaux. Si ce sujet vous intéresse et que v

Chercher un article sur Comment fait-on