Apprendre des tours à son cheval

 

par Gadounette |

     
Apprendre des tours à son cheval

Enseigner des tours équins

Coucher, faire la révérence, la jambette ou le cabré, autant de tours qui ne s’apprennent pas du jour au lendemain. Il faut du temps et surtout beaucoup de la patience. L’éthologie équine vous permet d’obtenir de très bons résultats. Il est plus facile d’initier des tours à un très jeune cheval qu’à un cheval adulte.

Étapes de réalisation

1. Découvrir l’éthologie

L’éthologie est un moyen de mieux connaître et de comprendre le comportement des animaux aussi bien en captivité que dans leur milieu naturel.

L’éthologie est une façon de se connecter avec son cheval par les « sens naturels », c’est-à-dire : comment parler cheval et bien communiquer avec l’animal. En clair, devenir un couple fusionnel.
L’objectif de l’éthologie est aussi de respecter son cheval en obtenant sa confiance tout en douceur et non avec la peur ou la soumission.

On va donc insister sur notre langage corporel et notre voix mais également la vision pour rentrer en contact avec lui.

En résumé, connaître les codes de communication humain/cheval en prenant le temps d’observer ce dernier.

2. Par où commencer pour apprendre des tours à son cheval

On éduque son cheval par un travail à pied et non monté. Vous êtes au même niveau.

On lui fait tout d’abord découvrir les différents accessoires utilisés pour apprendre des tours, comme un stick, un licol éthologique, une cordelette, une longe….


► La clé : confiance et respect réciproques

Il faut être juste dans son travail et respectueux de l’animal mais aussi avoir une main de fer dans un gant de velours (tout en douceur, avec une pointe de fermeté). Ce n’est pas lui qui mène la danse mais vous.

La base pour commencer à apprendre des tours à son cheval est la confiance réciproque. C’est la clé de la réussite. Le cheval doit prendre du plaisir à travailler avec vous. Il doit être content.

3. Apprendre à faire coucher son cheval

Vous êtes en connexion avec votre cheval, un climat de confiance s’est établi entre vous. Vous pensez comme lui. Vous pouvez commencer à apprendre à faire coucher votre cheval.


► Un endroit calme pour rassurer le cheval

L’équidé est un animal qui vit en troupeau et quand il a peur, il prend la fuite. De ce fait, il est debout sur ces quatre membres.

Le fait de faire coucher son cheval induit qu’il ne pourra pas fuir si ce dernier a peur.

Vous devez donc travailler dans un milieu calme, tranquille et qu’il connaît bien. Il doit être en confiance.


► Choisir un sol confortable

Tout d’abord et la première fois, laissez-le en liberté afin qu’il prenne contact avec le sol qui doit être confortable comme du sable par exemple. Ne tentez pas l’expérience sur un sol boueux ou caillouteux.

Le cheval va choisir un endroit, gratter le sol, tourner sur lui-même, pencher la tête et plier les genoux et les membres pour se coucher. Il se roule ensuite de plaisir.

Patience, patience est le maître mot.


► Imiter pour être imité

Observez-le plusieurs fois pour comprendre les codes de son couché de façon naturelle. Puis, à votre tour, faites la même chose.

- Grattez le sol avec votre main au moment où il va gratter avec son antérieur.
- Penchez-vous en avant et accroupissez-vous (faites les mêmes gestes que votre cheval) sans vous rouler bien sûr.
- Au moment où il se couche, dites-lui « couche », mais pas de roulade.
Une fois qu’il est couché et que vous êtes accroupi près de lui.

Complimentez-le en lui donnant une friandise et soyez démonstratif. Montrez lui que vous êtes très content de lui.

Au bout de plusieurs fois, lorsque vous gratterez le sol avec votre main, c’est votre cheval qui vous imitera pour faire la même chose. Dans ce cas, vous aurez gagné. Votre cheval se couchera quand vous lui demanderez mais avec ses propres codes.


► Comment relever le cheval couché ?

Instinctivement, le cheval couché va se relever rapidement pour se mettre sur la station debout.

Votre travail est de le faire passer à la position assise avant qu’il ne se relève.

Pour ce faire, quand il va commencer à se relever, dites-lui « assis », complimentez-le et récompensez-le d’une friandise quand il a bien fait. Puis laissez-le se relever.

4. Apprendre la révérence à son cheval

L’objectif de la révérence est d’obtenir l’antérieur du cheval bien tendu devant, tandis que le genou de l’autre antérieur doit être placé au sol pour exécuter la révérence.


► Mettre le cheval en confiance

Avant de commencer, munissez-vous de carottes et optez pour un endroit tranquille et confortable.

On travaille toujours dans un climat de confiance, votre cheval est détendu et content de vous voir.

N’hésitez pas à tenter l’expérience en plusieurs étapes et en plusieurs fois, avant d’obtenir entière satisfaction. On reste zen.


► Position de base

Tout d’abord, le cheval doit avoir les antérieurs à l’avant et droits et un peu écartés pour préparer la mise à genou. Quant aux postérieurs, ils ne doivent pas être trop en dessous du cheval pour éviter de le déséquilibrer lors de l’exercice.

Mettez le licol à votre cheval et gardez la longe dans la main au cas où. On se tient du côté gauche du cheval pour faire l’exercice.


► La révérence

- Placez la carotte sous son menton, puis descendez-la. Il va venir la chercher en courbant l’encolure. On descend toujours tout doucement.

- Prenez son antérieur, comme pour curer le sabot, tout en descendant la carotte en dessous vers son poitrail et vers le sol. Vous êtes accroupi, soyez donc très vigilant, en cas de déséquilibre.

- Le genou est ensuite placé au sol et l’antérieur droit tendu. A ce moment-là dites « salut ou révérence ».


► Récompenser le cheval

Une fois le résultat escompté, donnez-lui sa carotte tout en le félicitant. Montrez que vous êtes plein d’allégresse. Il comprendra que vous êtes très content de lui. Laissez-le se relever après quelques secondes.


► Répéter et décomposer

Toutefois, on y arrive très rarement du premier coup. Il faut répéter plusieurs fois l’opération dans le calme et la bonne humeur et souvent en plusieurs étapes.

5. Apprendre la jambette à son cheval

On a besoin d’un licol et d’une petite cravache ou d’un stick pour les débuts et des friandises.

On choisit un endroit calme et tranquille pour travailler.

Le cheval est debout et droit.

- On tapote légèrement avec le stick ou la cravache sur l’antérieur à l’endroit où le cheval est le plus réceptif (derrière son genou par exemple).

- Lorsque le cheval lève son antérieur, tirez doucement sur celui-ci vers l’avant et dites l’ordre « jambe ou jambette ».

- Si l’exercice est bien réussi, donnez-lui une friandise en le complimentant et passez à l’autre antérieur en procédant de la même façon.

- Une fois acquis, vous pouvez aussi lever votre jambe, en même temps, que lui pour être en parfaite osmose avec lui. Vous n’aurez plus besoin de stick par la suite.

Pour réussir ce type d’exercice, il est important de faire des courtes séances de 10 mn maximum mais assez régulières.

6. Apprendre le cabré à son cheval

Le cabré est un exercice où le cheval se met debout sur ses postérieurs tout en étant dressé le plus verticalement possible. Le cavalier est à pied.


► La connexion

La connexion entre le cavalier et le cheval est de rigueur et elle doit être parfaite car l’exercice est périlleux et peut se révéler très dangereux. N’oublions pas que dans son milieu naturel, c’est un moyen de défense pour le cheval.


► Un exercice réservé aux professionnels

De ce fait, ce type d’exercice est réservé aux personnes très expérimentées possédant un cheval très respectueux et non à des amateurs. Le travail doit se réaliser dans le calme, la grâce et la légèreté.

Pour ce type d’exercice, il est donc préférable de se faire accompagner par un professionnel.

Commentaires

Soyez le premier à commenter ! 

Sur le même thème

Nanna

Comment monter à cheval ? Niveau galop 1.

Un cavalier qui a le niveau galop 1 connaît la base de l'équitation. Il sait monter et s'occuper de son cheval et connaît les règles élémentaires de sécurité.

chrys27

Comment faire partir mon cheval seul en ballade ?

Pour partir seul en balade à cheval, il est recommandé d'avoir un niveau confirmé, un bon sens de l'orientation, connaître les lieux (forêt, plage, campagne) mais aussi les chemins équestres balisés. Il est aussi important d'avoir confiance en son

stylo

Comment nourrir un cheval durant l'hiver ?

Nourrir son cheval l'été est assez simple. Cependant, il n'est pas toujours évident d'apporter la nourriture présentant les nutriments et vitamines nécessaires pour votre cheval durant les grands froids hivernaux. Si ce sujet vous intéresse et que v

Chercher un article sur Comment fait-on