Muscler le dos du cheval

 

par Gadounette |

     

On dit : pas de pied pas de cheval, mais il en est de même pour le dos du cheval, qui est tout aussi sensible que ses pieds.

Étapes de réalisation

1. Les précautions à prendre pour le dos du cheval

Le dos du cheval démarre au niveau du garrot et continue jusqu’aux premières vertèbres lombaires. Quant à sa colonne vertébrale, on y place la selle dessus et aussi le cavalier. C’est un peu la « poutre porteuse », comme pour une maison.


► Une selle et un cavalier inadaptés au cheval

La taille de la selle et le poids du cavalier doivent être adaptés au dos et à la morphologie du cheval afin d’éviter de lui abîmer le dos.

Certains chevaux ont des selles qui ne correspondent pas à la morphologie de leur dos (mauvaises selles, trop vieilles, trop petites ou trop grandes).

Beaucoup de chevaux de club souffrent du dos car ils doivent bien souvent supporter des cavaliers débutants qui sautent sur leur dos avant de bien savoir se tenir en selle, et cela pendant des années.


► Le dos, une partie sensible

Pour s’adapter aux contraintes physiques, que le cheval n’a pas dans son milieu naturel, il est indispensable de muscler son dos. Les chevaux de sport sont sujets aux douleurs dorsales car leur dos est très sollicité. Avec un dos musclé, il pourra réaliser des mouvements ou des exercices spécifiques résultant de course d’obstacle ou de dressage par exemple.

Certains chevaux qui ne sont pas assez montés, possèdent un dos qui n’est pas musclé. Il faut donc faire très attention quand on les remet au travail. Le dos du cheval est une partie du corps très fragile qu’il faut surveiller.

Selon certaines pathologies, le cheval peut avoir des pertes d’impulsion et souffrir du dos qui devient raide. Quelquefois, il ne peut même plus marcher tellement il souffre.


► Rester à l'écoute du cheval

Restez toujours à l’écoute de votre cheval. Il doit pouvoir réaliser sans difficulté les trois allures, sauter sans problème et ne pas taper ou mordre quand vous lui posez la selle sur le dos. Dans ce dernier cas, c’est une façon pour lui de vous faire passer un message.

2. Comment muscler le dos du cheval ?

Différents exercices permettent de muscler le dos du cheval, comme le travail à pied, en longe, l’extension de l’encolure à pied et monté. L’ostéopathie est aussi un bon moyen de protéger et de soigner le dos du cheval.

3. Le travail à pied

Le travail à pied a pour objectif d’aider le cheval à renforcer ses muscles du dos pour obtenir une meilleure musculation. Une séance de longe est aussi salutaire.

4. Extension ou descente de l’encolure : travail à pied

Pour être utile, l'extension de l'encolure doit être réalisée correctement. Elle a l’avantage de tendre la ligne du dessus du cheval qui se dessine des oreilles à la base de la queue.

On va donc longer le cheval pour ce type d’exercice. Comptez une séance d’environ 20 minutes avec 10 minutes de chaque côté et une période d’échauffement. Optez pour un endroit tranquille type manège, rond de longe.

On travaille le cheval aux trois allures en les alternant. On agrandit et on rétrécit le cercle. Le fait de rétrécir le cercle va permettre au cheval d’aller en extension d’encolure.

En travaillant à la longe, le cheval doit être décontracté pour pouvoir instinctivement baisser la tête et ensuite étendre l’encolure.

5. Extension ou descente de l’encolure : travail sur le plat monté

Comme pour l’exercice à pied, on travaille sur un grand cercle en se servant de l’incurvation pour aider le cheval à descendre le bout de son nez. Le cavalier doit absolument relâcher ses bras dès que le cheval commence le mouvement d’encolure vers le bas. La cadence doit rester la même et être régulière.

On peut réaliser cet exercice au pas et au trot. On alterne demandes et relâchement d’encolure.

Évitez d’utiliser une embouchure trop dure pour l’extension d’encolure.

6. Les enrênements

Les enrênements sont aussi très utiles pour muscler le dos du cheval, à condition que le cavalier sache bien les utiliser et les ajuster.

Avant de démarrer une séance de travail avec des enrênements, on n’oublie pas d’échauffer son cheval.

Il existe différents types d’enrênements : ceux pour le travail en longe et les autres pour le travail monté. Quant aux enrênements mobiles, on les utilise sous la selle.

7. Les enrênements pour le travail en longe uniquement.

► Les élastiques

Ce sont deux élastiques que l’on fixe au surfaix et aux anneaux du mors ou au caveçon. Pour que le cheval puisse les tendre en se portant sur la main, ces derniers ne doivent pas être attachés trop courts. Cependant, il est important que l’élastique intérieur soit légèrement plus court que celui qui est à l'extérieur.


► Le chambon

Le chambon est aussi utilisé en longe. Il oblige le cheval à allonger l’encolure vers le bas et à baisser la tête. L’enrênement se détend quand le cheval baisse la tête. Il est utilisé au pas et au trot sur des séances de travail très courtes.


► Les rênes fixes

Les rênes fixes sont généralement utilisées dans les cirques. Elles sont aussi efficaces que les élastiques.


► Le pessoa

Le pessoa est réservé aux confirmés car il est plus délicat d’utilisation.

8. Les enrênements pour le travail monté

► La martingale

La martingale à anneaux est un enrênement qui est ajusté assez long. Le cheval ne peut pas donner des coups de tête. Elle stoppe aussi le relèvement de l’encolure.

La martingale fixe est un enrênement trop dur qui réduit le relèvement de l’encolure.


► Le gogue fixe

Le gogue fixe a la volonté d’aider au maintien de la tête du cheval. Il permet d’abaisser l’encolure en musclant le dos. Pour ne pas être trop douloureux pour le cheval, celui-ci doit être utilisé de façon occasionnelle.


► Les rênes allemandes

Les rênes allemandes, qui sont des enrênements mobiles, sont placés sous la selle. On les utilise ponctuellement. L’objectif est de placer le cheval en lui courbant la nuque. Ce dernier peut être violemment puni dès qu’il relève un peu trop la tête ou qu’il étend trop son encolure. Ce type d’enrênements ne doit être utilisé que par des cavaliers expérimentés.

Commentaires

Soyez le premier à commenter ! 

Sur le même thème

Nanna

Comment monter à cheval ? Niveau galop 1.

Un cavalier qui a le niveau galop 1 connaît la base de l'équitation. Il sait monter et s'occuper de son cheval et connaît les règles élémentaires de sécurité.

chrys27

Comment faire partir mon cheval seul en ballade ?

Pour partir seul en balade à cheval, il est recommandé d'avoir un niveau confirmé, un bon sens de l'orientation, connaître les lieux (forêt, plage, campagne) mais aussi les chemins équestres balisés. Il est aussi important d'avoir confiance en son

stylo

Comment nourrir un cheval durant l'hiver ?

Nourrir son cheval l'été est assez simple. Cependant, il n'est pas toujours évident d'apporter la nourriture présentant les nutriments et vitamines nécessaires pour votre cheval durant les grands froids hivernaux. Si ce sujet vous intéresse et que v

Chercher un article sur Comment fait-on