Apprendre l’agility à son chien

 

par Gadounette |

     
Apprendre l’agility à son chien

Découvrir l’agility

Votre chien et vous-même êtes de véritables sportifs, vous n’aimez pas rester inactifs et vous aimez les challenges ? L’agility est un sport fait pour vous. Il développe la complicité entre le maître et son chien.

Étapes de réalisation

1. Qu’est-ce-que l’agility ?

L’agility est un sport canin et un loisir qui permet de développer une entente parfaite entre le maître et son chien. N’importe quelle race de chien (pure race ou non) peut pratiquer l’agility.

Généralement, on pratique l’agility dans un club canin agréé par la société centrale canine. Cette discipline canine regroupe plus de 8000 licenciés qui peuvent faire des concours, des championnats régionaux et/ou nationaux mais aussi les championnats du monde. Elle se pratique en équipe ou en individuel.

2. Comment se passe l’agility ?

L’objectif de l’agility est de faire de l’exercice avec son chien de façon ludique. Pour ce faire, le maître (le conducteur), et son chien doivent réaliser un parcours avec un minimum de pénalités dans un temps imparti par un juge.

Le parcours, imposé par le juge, est composé de différents obstacles plus ou moins complexes et plus ou moins rapides. Pour ce faire, le maître n’utilise que sa voix, et sa gestuelle pour guider le chien qui n’a pas de collier et donc pas de laisse. En aucun cas, le maître ne doit toucher son chien, ni un obstacle.

Pour ce faire, on distingue différents obstacles qui composent le parcours comme : la passerelle, les haies, la table, le pneu, le slalom, la chaussette, le tunnel, la bascule, le mur ou viaduc, le saut en longueur.

Pour démarrer le parcours, le « conducteur » place son chien devant la ligne de départ et donne l’ordre de départ à son chien, une fois que le juge a libéré le parcours. Dès que le chien franchit la ligne de départ, le chronomètre se met en route et stoppe quand le chien a franchi la ligne d’arrivée.

L’agility est donc un jeu d’adresse qui développe la relation, la communication et la complicité entre le chien et le maître.

3. Quelle race de chien pour faire de l’agility ?

Tous les chiens peuvent faire de l’agility, et il n’y a pas d’âge pour démarrer l’agilité. Toutefois, il est préférable de commencer cette discipline avec un chiot qui apprend beaucoup plus vite qu’un chien plus adulte.

Cependant, pour faire la différence entre les grands et petits chiens, l’agility est divisé en 4 catégories, à savoir :
- La catégorie A : les minis : chien de moins de 35 cm au garrot ;
- La catégorie B : chien de 35 à 50 cm au garrot ;
- La catégorie C : chien de plus de 50 cm au garrot ;
- La catégorie D : ce sont les molosses ou très grands chiens.

4. Les qualités requises pour faire de l’agility avec son chien

Pour faire de l’agility, il est impératif qu’il y ait une bonne harmonie entre le chien et son maître. Ils sont soudés et forment une parfaite équipe.

Le maître doit être sportif, réactif, patient, persévérant. Quant au chien, il doit être en bonne forme physique, endurant, agile, concentré, intelligent et surtout obéissant.

5. Comment apprendre l’agility avec son chien ?

Pour commencer l’agility, le chien doit disposer des bases élémentaires d’éducation canine donc de l’obéissance. Cette discipline est donc complémentaire à l’éducation canine.

Il est préférable que son initiation et son apprentissage progressif soit encadré par un moniteur diplômé surtout si vous souhaitez faire de la compétition par la suite. Cela vous évitera de nombreuses erreurs ou défauts qu’il est difficile de corriger ultérieurement.

On commence toujours par l’initiation pour faire découvrir les différents obstacles à son chien. Au début, on se sert du collier et de la laisse pour accompagner son chien dans la découverte de chaque obstacle. On prend son temps car certains sont beaucoup plus difficiles que d’autres.

Au début, les séances doivent être courtes. On lui fait connaître un ou deux obstacles lors des premières séances. Une fois que ceux-ci sont acquis, on lui fait découvrir d’autres obstacles de façon progressive.

Temps, patience, obéissance, complicité, confiance, sont les maîtres mots pour réussir l’apprentissage de l’agility.

Dès que les règles sont bien acquises et pour mieux canaliser son chien, on peut commencer à réaliser des petits parcours simples, sans laisse et sans collier. Faites-le dans un espace clos.

On peut aussi créer des petits parcours dans son jardin pour s’entraîner et mieux exécuter les différents exercices.

On n’oublie pas de féliciter son chien avec beaucoup d’exubérance quand il a bien réussi le passage d’un obstacle difficile, ou quand il a réalisé son parcours avec ou sans erreur. On ne tape jamais son chien.

L’agility ne doit pas être une corvée pour votre chien, cela doit être un jeu, un moment qu’il attend avec impatience pour « jouer » avec son maître. Chacun doit y trouver du plaisir. Le maître doit être aussi à l’écoute des capacités de son chien.

Commentaires

Soyez le premier à commenter ! 

Sur le même thème

Gadounette

Lutter contre le stress de son chien

Comme les humains, les chiens et les autres animaux de compagnie peuvent être stressés. Pour certains chiens, cela fait partie de leur tempérament. Pour d’autres, cela peut être dû à un traumatisme passé ou à une cause plus spécifique. Comment

Gadounette

Que faire si mon chien sent mauvais ?

Votre chien sent mauvais et embaume toute la maison ou la voiture. Comment y remédier ?

Gadounette

Que faire quand mon chien vomit ?

Mon chien a l’air en bonne santé. Pourtant il régurgite et/ou vomit assez souvent, est-ce grave, docteur ?

Chercher un article sur Comment fait-on