Comment cultiver le Thymus serpyllum ?

Comment cultiver le Thymus serpyllum ?

Faire pousser le serpolet

Le serpolet, ou Thymus serpyllum est une plante médicinale et aromatique très prisée pour son aspect esthétique. La plupart des jardiniers cultivent le serpolet en guise de couvre-sol ou en pot pour apporter de la couleur aux coins et recoins d’une maison. Les endroits ensoleillés, secs et chauds sont à préférer pour cultiver le serpolet. Cette plante vivace et rampante se plaît, par exemple, dans la rocaille, les bords des lits de jardin et entre les monticules.

Quelles sont les fournitures nécessaires ?

  • Sécateur
  • Alcool à friction
  • Sol bien drainé

Étapes de réalisation

1. Les types de sol

Le serpolet se développe dans des sols rigides, secs et bien drainés en plein soleil. Cette plante ne pousse pas convenablement à la mi-ombre. Les sols froids et humides peuvent également mener à son extinction. Cultivez le serpolet rampant dans les sols sablonneux ou caillouteux dans des sites qui reçoivent six heures ou plus d’ensoleillement tous les jours.
Ce sous-arbrisseau est généralement utilisé comme plante ornementale et planté en cascade sur des surfaces rocheuses ou le long des voies. Son développement horizontal nécessite un espacement entre les plantes d’environ 9 pouces.

2. L'arrosage des plantes

Une fois établies, ces plantes rampantes ne nécessitent que peu d’arrosage et uniquement pendant une saison sèche prolongée. Inutile également de fertiliser le sol. Lorsque le sol est sec, arrosez jusqu’à ce que l’eau atteigne une profondeur de 2 pouces. Les serpolets nouvellement plantés doivent être arrosés pendant la première saison de croissance et lorsque le sol est sec à une profondeur d’un pouce. Une baisse de croissance est généralement constatée pendant l’hiver. Dans des hivers doux, la verdure du serpolet est conservée.

3. Taille et entretien

Au cours des hivers très froids, le serpolet peut subir des dommages. Les rocailles, les sentiers et d’autres domaines où il a souvent tendance à pousser peuvent être exposés au gel profond en hiver. Pour prémunir les plantes du gel, étalez une légère couche de paillis ou d’aiguilles de pin à la surface du sol. Au printemps, quand la plante reprend sa croissance après le passage du gel, nettoyez la surface autour de la plante.
Taillez le serpolet durant cette saison afin de contrôler sa propagation et de freiner les croissances ligneuses. Stérilisez préalablement le sécateur en essuyant ses lames avec un chiffon imbibé d’alcool à friction et coupez un tiers de la longueur des tiges. Stérilisez les sécateurs à nouveau lorsque l’élagage est terminé.

Astuces et mises en garde

Mise(s) en garde :

Il est inutile d'arroser le serpolet durant l'hiver.

Commentaires

Soyez le premier à commenter ! 

Sur le même thème

Adam Lemaure

Comment cultiver le cœur de Marie ?

La Dicentra Spectabilis, ou cœur de Marie, est une plante très prisée pour ses fleurs en forme de cœur et son feuillage duveteux qui apportent de l’élégance aux terrasses et balcons. Une fois installée, elle peut atteindre plus d’un mètre de h

Adam Lemaure

Comment prendre soin d’un kalanchoe ?

Le kalanchoe est un petit arbuste à floraison automnale originaire de l’île de Madagascar. Les pétoncles tranchants, les feuilles épaisses et les minuscules fleurs en grappes font du kalanchoe une attrayante plante d’intérieur dans les climats fr

Adam Lemaure

Comment tailler l'Echinacea purpurea ?

Grâce à ses fleurs ligulées qui pendent autour d’un cône et ses tiges ramifiées, l’échinacée pourpre (Echinacea purpurea) est appréciée des papillons et des abeilles, qui contribuent à la pollinisation. L’échinacée pourpre se cultive dan

Chercher un article sur Comment fait-on