Comment nourrir un cheval ?

 

par clara10 |

     
Comment nourrir un cheval ?

Bien nourrir son cheval

L'alimentation du cheval dépend essentiellement de sa race, de son poids, de son âge, de son travail et de sa condition physique. Elle sera donc différente si le cheval est au pré ou au box, s'il travaille beaucoup ou pas, si c'est un poulain, un jeune cheval, une jument en gestation ou un cheval âgé. Le cheval est un animal très fragile sur le plan digestif. De ce fait, si l'alimentation ne lui convient pas ou si la dose n'est pas respectée, l'équidé peut souffrir de troubles digestifs plus ou moins importants.

Étapes de réalisation

1. L'alimentation du cheval

Le cheval est un herbivore. Son alimentation repose sur :

- le fourrage (herbe, foin, paille, luzerne). Le foin ne doit pas être poussiéreux, ni être moisi. Il doit avoir une bonne odeur et être craquant. Il est préférable que le cheval dispose constamment de foin à sa disposition.
- l'alimentation traditionnelle : orge, avoine ou maïs. Le maïs est généralement concassé tandis que l'orge et l'avoine sont aplaties. Pour ce genre d'alimentation, il est judicieux de prendre en compte les carences en vitamine et en calcium.
- l'alimentation industrielle comme les floconnés, les granulés, voire du muesli. Ils sont complets et faciles à employer.

Les fibres longues à mastiquer (type fourrage) occupent le cheval pour éviter qu'il ne s'ennuie, surtout si celui-ci passe ses journées au box.

2. L'eau

L'eau doit être propre et à volonté. Un cheval consomme entre 20 à 50 litres d'eau par jour, voire plus en période estivale. Quand il fait très froid, ou lors d'un travail intensif, il est déconseillé de donner de l'eau froide ou en trop grande quantité à votre équidé, car cela peut provoquer des coliques. Le cheval doit donc boire en petite quantité pour se désaltérer.

3. La ration du cheval

Il est préférable de diviser sa ration en plusieurs repas (matin, midi, soir) ou (matin et soir), cela évite les troubles digestifs (coliques, diarrhées). Pour information, une partie de la digestion du cheval s'effectue dans le gros intestin par des micro-organismes nommés (flore intestinale). Respectez ses habitudes et ses heures de repas autant que possible.
Si vous souhaitez changer son alimentation ou augmenter ou diminuer ses rations, il est donc indispensable de le faire progressivement et sur quelques jours voire plusieurs semaines pour les changements importants de fourrage. Un aliment de mauvais goût ne sera pas consommé par le cheval. Il en est de même pour l'eau.

4. Les compléments alimentaires

Une nourriture adaptée est essentielle pour avoir un cheval en bonne santé. Cependant, quelquefois, il est nécessaire de lui donner des compléments alimentaires.

- L'ail en copeaux : c'est très bon pour le cœur et il contribue à une meilleure circulation sanguine.
- Les graines de lin facilitent le transit intestinal. De plus, elles permettent au cheval d'avoir le poil brillant.
- La pierre de sel aide à conserver un meilleur niveau d'hydratation. Elle apporte aussi des oligo-éléments et des minéraux indispensables pour la pierre de sel additivé.

Certains compléments sont plus spécifiques et donnés de façon ponctuelle. Ils peuvent être en poudre, en granulés ou liquide à mélanger à la nourriture ou à donner avec une seringue buccale.
- La biotine : elle est idéale pour que le cheval possède de beaux pieds et un poil brillant. Elle s'utilise en cure.
- Le complément minéral multi-vitaminé permet de préserver le tonus du cheval et de combattre les baisses de forme. La cure est à faire avant la saison des concours ou avant l'hiver.
- L'huile de foie de morue : elle maintient un bon état général du cheval car elle est riche en acide gras essentiel et en vitamine A, D3 et E.
- Les électrolytes : ils permettent une meilleure récupération après un effort intensif. Ils réhydratent et compensent la perte d'électrolytes en cas de forte sudation. Ils ne sont pas dopants et peuvent donc être administrés la veille d'un concours ou d'une épreuve.

Si le cheval est un tantinet difficile, vous pouvez mélanger les compléments alimentaires à de la compote de pomme ou à un sirop sucré comme de la grenadine. Cela stimule l'appétence.

Astuces et mises en garde

Astuce(s) :

Pour faire plaisir à votre cheval et pour le récompenser quand il a bien travaillé, vous pouvez lui donner des friandises comme des bonbons aromatisés à la pomme ou de la carotte, mais aussi des pommes coupées en morceaux ou du pain dur.

Mise(s) en garde :

Les aliments doivent être stockés dans un endroit sec et aéré pour éviter qu'ils ne pourrissent. Les mangeoires doivent être nettoyées régulièrement.

En ce qui concerne l'alimentation, il est préférable de demander conseil à votre vétérinaire pour adapter la ration de votre cheval à ses besoins et exercices quotidiens. Ils sont différents si le cheval est jeune et sportif ou âgé, une jument en gestation ou un poulain. De même, un cheval vivant au pré 24 h/24 et ayant à volonté de l'herbe bien grasse n'aura pas les mêmes besoins qu'un cheval vivant au box toute l'année.

Sur le même thème

Nanna

Comment monter à cheval ? Niveau galop 1.

Un cavalier qui a le niveau galop 1 connaît la base de l'équitation. Il sait monter et s'occuper de son cheval et connaît les règles élémentaires de sécurité.

chrys27

Comment faire partir mon cheval seul en ballade ?

Pour partir seul en balade à cheval, il est recommandé d'avoir un niveau confirmé, un bon sens de l'orientation, connaître les lieux (forêt, plage, campagne) mais aussi les chemins équestres balisés. Il est aussi important d'avoir confiance en son

stylo

Comment nourrir un cheval durant l'hiver ?

Nourrir son cheval l'été est assez simple. Cependant, il n'est pas toujours évident d'apporter la nourriture présentant les nutriments et vitamines nécessaires pour votre cheval durant les grands froids hivernaux. Si ce sujet vous intéresse et que v

Chercher un article sur Comment fait-on