Comment communiquer avec son cheval

 

par joc |

     
Comment communiquer avec son cheval

Bien communiquer avec un cheval

Pour entrer en contact avec votre cheval, il faut être son référent et dégager du respect et de la confiance envers votre compagnon. Il faut aussi être en situation positive pour bien communiquer avec son cheval.
Si vous savez écouter et bien observer votre cheval, celui-ci saura développer en grand nombre de qualités comme l'intelligence, la curiosité, la mémoire et l'adaptation.
Il est donc important de demander et de ne pas prendre pour obtenir une communication non violente.

Étapes de réalisation

1. Comment le cheval communique ?

Le cheval communique avec ses congénères et avec l'homme. Il est donc important de comprendre comment il fonctionne en milieu naturel et dans un troupeau pour mieux entrer en contact avec lui.
Le cheval est un animal grégaire et vit donc en groupe. Dans une harde de chevaux, on distingue une très forte hiérarchie, il y a donc un dominant (leader du groupe). Ses congénères le respectent et ont une totale confiance en lui. Ce qui veut dire que les chevaux s'organisent socialement et hiérarchiquement. Les chevaux vont donc communiquer entre eux par un langage corporel.
De ce fait, les chevaux font appel à différents moyens d'expression de leur corps pour communiquer, comme les oreilles, la queue, la tête, les sons.
Il va donc y avoir un dialogue virtuel (non verbal). Pour ce faire, il va falloir décrypter son langage corporel et ses réactions pour mieux adapter nos demandes mais aussi nos attitudes.

2. Communication avec les oreilles

Les oreilles peuvent avoir différentes postures car elles ne servent pas qu'à écouter mais aussi à communiquer avec l'extérieur.
- Oreilles très droites, dressées et en mouvement : le cheval est vigilant et surveille son environnement au cas où un danger surviendrait.
- Oreilles dressées, tournées vers l'avant : un bruit inhabituel surgit, le cheval est prudent et reste à l'écoute.
- Oreilles un peu en arrière : il commence à être agacé par quelque chose ou quelqu'un.
- Oreilles tombantes légèrement sur le côté : si celui-ci a une encolure basse et les lèvres tombantes, c'est qu'il se repose ou qu'il dort. Il peut également être soumis.
- Oreilles couchées : il est en colère et peut devenir méchant voire dangereux comme mordre ou taper violemment.

3. Communication avec la tête

Si le cheval a la lèvre inférieure pendante, il est complètement décontracté et prêt à faire sa sieste.
En revanche, si celui-ci a l'encolure tendue, tête vers le haut et la lèvre supérieure retroussée (on dirait qu'il sourit), c'est qu'il a senti une odeur nommée flehmen. C'est une odeur inhabituelle qu'il cherche à identifier comme une jument en chaleur ou le crottin d'un étalon.

4. Communication avec les sons/voix

Même si ce sont des animaux assez silencieux, les chevaux ont une « voix » différente et ils comprennent les différentes intonations de leurs congénères. Le cheval peut donc entendre et reconnaître le hennissement d'un congénère à plusieurs centaines de mètres.
Le hennissement peut être un appel, une menace, un agacement, du plaisir.
- Le hennissement d'appel : il est long et fort. Il appelle le troupeau qui s'éloigne.
- Le hennissement d'alarme avec une série de cris : les naseaux sont dilatés, le cheval est inquiet, c'est signe de mise en garde ou de menace. Un « couinement » aigu est aussi un signe d'agacement ou de menace souvent utilisé par une jument quand un étalon est trop entreprenant.
- Le hennissement bref, grave avec un petit ronflement répété plusieurs fois : il est content de vous voir ou de retrouver un copain très attendu, ou également quand vous lui apportez sa nourriture (carotte, pomme ou autres).

5. Communication avec la queue

La queue transmet aussi d'excellentes informations sur l'humeur du cheval.
- Queue entre les fesses : le cheval peut être soumis mais il peut aussi être très inquiet et ruer.
- Queue en panache, vers le haut : il est très content et souvent il galope.
- Queue qui bouge de droite à gauche : il est agacé par les insectes et essaie de les chasser.
- Queue fouettant l'air vers les postérieurs : il est en général pas content, et vous le fait comprendre.

6. Demander quelque chose à son cheval

Bien comprendre le cheval, permet donc d'anticiper ses réactions. Pour lui demander quelque chose, il faut donc le connaître. Les différentes attitudes indiquées plus haut vous auront déjà un peu aidées. Vous allez donc adapter votre demande par rapport à sa façon de communiquer. Vos gestes ne seront pas agressifs pour rassurer le cheval.
Le cheval est doté d'une très grande sensibilité. Pour ce faire, vous serez calme, patient et cohérent dans vos demandes tout en étant ferme. Par exemple : « pousse-toi », avec un geste précis de la main ; ou « oh » pour s'arrêter. Si vous souhaitez faire avancer votre monture, n'ayez pas de gestes contradictoires, comme marteler avec les jambes pour le faire avancer tout en tirant violemment sur les rênes.
Évitez également de lui transmettre des informations parasites comme le stress ou la peur. Remerciez-le toujours généreusement, il vous en sera très reconnaissant.

7. Comment approcher son cheval ?

Vous approchez votre cheval pour différentes raisons : pour travailler, pour partir en promenade, pour vous en occuper ou pour l'examiner. Pour aborder le cheval, vous allez rentrer en relation avec lui, donc vous allez communiquer amicalement.
Soyez vigilant aux signaux qu'il vous transmet lors de votre approche. Un cheval s'aborde toujours par-devant et de côté, en aucun cas du côté de l'arrière-main.
Si le cheval est au box ou dans une stalle, il faut le prévenir en l'appelant avant de pénétrer dans son environnement. Déplacez-le légèrement sur le côté pour pouvoir passer.
Si le cheval est au pré, appelez-le pour signaler votre présence. Si celui-ci est tranquille, avancez vers lui sereinement. Si celui-ci est anxieux, ralentissez votre progression sans reculer car vous serez en position de soumis (dominé). Avancez doucement tout en étant sûr de vous.
Si le cheval est content de vous voir ou si celui-ci vous connaît bien, il peut venir directement vers vous.
Soyez toujours détendu et ne manifestez aucune agressivité ou tension. Caressez-le et mettez-le en confiance avant de marcher tranquillement l'un à côté de l'autre.
Communiquer clairement et intuitivement avec son cheval permet d'obtenir une véritable osmose dans le couple cavalier/cheval. Cela permet également d'aborder plus sereinement le travail ou la détente.

Sur le même thème

Nanna

Comment monter à cheval ? Niveau galop 1.

Un cavalier qui a le niveau galop 1 connaît la base de l'équitation. Il sait monter et s'occuper de son cheval et connaît les règles élémentaires de sécurité.

chrys27

Comment faire partir mon cheval seul en ballade ?

Pour partir seul en balade à cheval, il est recommandé d'avoir un niveau confirmé, un bon sens de l'orientation, connaître les lieux (forêt, plage, campagne) mais aussi les chemins équestres balisés. Il est aussi important d'avoir confiance en son

stylo

Comment nourrir un cheval durant l'hiver ?

Nourrir son cheval l'été est assez simple. Cependant, il n'est pas toujours évident d'apporter la nourriture présentant les nutriments et vitamines nécessaires pour votre cheval durant les grands froids hivernaux. Si ce sujet vous intéresse et que v

Chercher un article sur Comment fait-on