Comment comprendre la technique de la peinture flamande au XVème siècle ?

 

par violette3 |

     
Comment comprendre la technique de la  peinture flamande au XVème siècle ?

En 1437, Cennino Cennini, vieux peintre, reconnu comme maître et érudit, écrivit un ouvrage intitulé " Le livre de l'art ou le traité de la peinture". Par conséquent grâce à lui nous pouvons savoir comment peignaient les artistes de l'école flamande, dont Jan Van Eyck à qui l'on attribue l'invention de la peinture à l'huile.

Étapes de réalisation

1.

Comment comprendre la technique de la  peinture flamande au XVème siècle ?

Quelque artistes de l'époque avaient tenté la peinture sur toile, mais la plupart peignaient sur panneaux de bois enduits de colle, de bandelettes de lin et de plâtre. Ces panneaux de bois étaient en saule ou en tilleul. La fabrication prenait plusieurs jours et l'épaisseur était de deux à cinq mm d'épaisseur.

2.

Comment comprendre la technique de la  peinture flamande au XVème siècle ?

Jan Van Eyck et les autres peintres de son temps peignaient ainsi :
Tout d'abord, ils dessinaient une esquisse au fusain. Puis ils repassaient un glacis de couleur "verdaccio" (mélange de blanc, noir et ocre) avec un pinceau, en faisant déjà apparaître des ombres.

3.

Comment comprendre la technique de la  peinture flamande au XVème siècle ?

Ils peignaient les différentes parties du tableau une à une. D'abord les drapés, puis les formes architecturales, les paysages... Les visages et carnations pour la fin. Pour chaque couleur ils préparaient trois teintes : La "couleur locale" (couleur même ); la couleur locale en plus sombre, pour les ombres : " couleur tonale foncée"; et la couleur locale en plus claire, pour la lumière : "couleur tonale claire".

4.

Comment comprendre la technique de la  peinture flamande au XVème siècle ?

Les peintres de cette époque utilisaient la technique des glacis, ressemblante à celle de l'aquarelle aujourd'hui.
Ils appliquaient en premier la "couleur tonale", laissant apparaître par transparence le tracé du dessin et déjà un léger volume.
Puis ils appliquaient la couleur "tonale foncée" pour les ombres, enfin avec la couleur "tonale claire" ils soulignaient les reflets et effets de lumière.
Ils achevaient leur œuvre par un travail de finitions, avec du blanc, du brun foncé et du noir. Après séchage du tableau, ils le vernissaient.

Commentaires

Dominik | 04/09/2011  

Bonjour, bel article, intéressant qui me semble pourtant être la copie intégrale d'un article paru dans le journal DESSINS & PEINTURES N°27 s'agit-il du même auteur? il eut été bon de préciser les sources (l'un ou l'autre). En 3 est précisé l'ordre de peinture des différentes parties du tableau, travaillant en atelier, nous sommes plusieurs a avoir des avis différents, cette explication est-elle tirée de l'ouvrage de Cennino Cennini ?. Merci pour votre éventuelle réponse Cordialement Dominik

Sur le même thème

liliplume

Comment analyser un tableau ?

Un tableau se regarde mais se comprend également. Pour les étudiants en Histoire de l'Art ou les passionnés d'art, l'analyse d'un tableau permet de comprendre, l'œuvre, mais aussi le peintre et son époque. Voici donc un système pour analyser au mieu

Somb'

Comment écrire un manga ?

Écrire un manga est un peu différent d'écrire une bande dessinée car leurs spécificités ne sont pas tout à fait les mêmes. Ici, je ne vais pas tant parler des caractéristiques graphiques des mangas mais plutôt de celles du scénario.

Somb'

Comment faire une B.D ?

Une planche de bande dessinée se compose de plusieurs cases. Celles-ci doivent être traitées comme un tout et non pas individuellement. En effet, l'œil les verra d'abord ensemble avant de s'intéresser à chacune séparément. Il est donc important d

Chercher un article sur Comment fait-on