Comment connaître les carences des végétaux ?

 

par trèfle |

     

Toutes les plantes ont besoin de divers éléments minéraux qu’elles puisent dans le sol pour se développer, fleurir et fructifier. Il existe 3 éléments majeurs que l’on peut apporter en complément sous forme d’engrais (azote, phosphore potasse), 3 éléments secondaires (calcium, magnésium, soufre), et 6 oligo-éléments. Le manque de ces éléments détermine les maladies de carence.

Étapes de réalisation

1.

Carence en azote :
L’azote assure principalement le développement et la croissance des tiges et des feuilles. Un excès d’azote rend les plantes sensibles aux maladies et au froid, retarde la maturité des fruits et développe le feuillage au détriment de la floraison.
Un manque d’azote rend les plantes chétives ; celles-ci produisent des pousses courtes, leur feuillage reste pâle, leur floraison est réduite.

2.

Carence en phosphore :
Il est indispensable au développement des racines, des graines et des fruits.
Une carence en phosphore se manifeste par un développement réduit des racines et une teinte pourprée ou bronzée des feuilles. La floraison des fruits ou des graines est diminuée.

3.

Carence en potasse :
La potasse augmente la résistance des plantes au gel et aux maladies. Elle améliore la qualité des récoltes
Un manque de potasse provoque l’apparition d’une zone brune et desséchée sur les feuilles, notamment celles des arbres fruitiers. Une partie du feuillage peut être déformée.

4.

Carence en magnésium :
Il est nécessaire pour la formation de la chlorophylle. Une carence de magnésium fait apparaître un jaunissement entre les nervures des feuilles les plus anciennes.
Un apport de sulfate de magnésie ou d’engrais magnésien permet d’y remédier.

5.

Carence en bore :
Elle provoque des symptômes variés (pourriture du cœur de betteraves, des céleris, taches dans la chair des pommes, etc.) Il est alors nécessaire d’apporter du borax.

Astuces et mises en garde

Astuce(s) :

La plupart des engrais contiennent des éléments et des oligo-éléments qui permettent de combattre les maladies de carence.

Sur le même thème

Sabine la jardinière

Planter ses potimarrons

Le potimarron est un légume très familier de l'approche des grands froids. Facile à cultiver, il se déguste cuit à la vapeur, en potage ou en dessert. En outre, le potimarron est riche en vitamine B et C et en provitamines A.

Sabine la jardinière

Planter le salsifis

Le salsifis ne se cultive pratiquement plus de nos jours. Pourtant, il est facile à cultiver et possède des qualités gustatives. Il est aussi riche en vitamines, en sels minéraux et en fibres. Voici quelques informations pour planter et cultiver le sa

Sabine la jardinière

Cultiver la salicorne

Très savoureuse, la salicorne est un légume riche en sels minéraux, en iode, en fer, en magnésium et en calcium. Elle contient aussi des fibres et de la vitamine B12. De plus, la salicorne ne demande pratiquement pas d'entretien.

Chercher un article sur Comment fait-on