Comment comprendre la dégradation de l'environnement ?

 

par Romanim |

     
Comment comprendre la dégradation de l'environnement ?

Le sommet de Copenhague avait pour but de trouver un accord pour limiter le réchauffement climatique. Cependant, les chefs d’états n’ont pas su s’entendre malgré les réalités qui menacent notre belle planète. Heureusement, la médiatisation de l’évènement et les efforts des ONG ont permis à des tas de gens de prendre conscience de la dégradation de l’environnement.

Étapes de réalisation

1.

D’abord, la quantité et la qualité de l’air, de l’eau et des sols sont en chute libre depuis la seconde moitié du XX° siècle. Selon l’ONU, la pénurie d’eau aurait déjà fait 192 millions de migrants qui ne pouvaient plus survivre chez eux. La déforestation annuelle s’estimerait à une superficie telle que la Grèce. Aussi, environ 2 millions d’enfants de moins de 5 ans meurent chaque année dans le monde à cause d’infections respiratoires liées à la pollution de l’air.

2.

L’épuisement des ressources naturelles devient une réalité pour tous les consommateurs. Nous le voyons sur les prix qui augmentent en proportion de la rareté des ressources. Nous puiserons les dernières gouttes de pétrole aux alentours de 2050.il n’y aura plus d’argent et d’or dans le sol terrestre avant 2030, plus de gaz naturel d’ici 2070. Ces tristes réalités sont susceptibles de créer de nouveaux conflits. Mais il est toujours possible que les alternatives proposées en matière d’énergie et de contrôle des ressources deviennent nos nouveaux modes de vies.

3.

L’urbanisation intensive se fait souvent au dépend d’espaces vierges. Des milieux naturels sont détruits pour être bétonnés. Et pourtant il parait encore difficile d’expliquer l’extinction de tant d’espèces végétales et animales…qui plus est, même chez nous, en France, les loyers sont exorbitants et le manque de logement ne fait que s'accroître.

4.

La dégradation de l’environnement, l’épuisement des ressources et la sur-urbanisation sont en partie liées à la croissance de la population mondiale. Nous étions 5 milliards en 1980, 6.7 aujourd'hui’, et nous serons à peu près 8.3 milliards d’ici 2030. La pauvreté et la criminalité augmentent en fonction de l’accroissement de la population. Alors, il est indéniable que la dégradation de l’environnement ne s’aggrave pas sans un minimum de contrôle des naissances.

Chercher un article sur Comment fait-on