Comment détecte-t-on la surdité professionnelle ?

 

par trèfle |

     
Comment détecte-t-on la surdité professionnelle ?

Le bruit est source d’anxiété, de stress, de perturbation du sommeil. Il peut induire des troubles cardio-vasculaires. Le bruit entraîne la mort et la disparition définitive de certaines cellules de l’oreille interne nécessaires à l’audition. La surdité professionnelle peut être détectée par un audiogramme.

Étapes de réalisation

1.

L’audiogramme est un examen obligatoire pour les salariés exposés au bruit. Il indique le niveau de perte auditive sur les fréquences testées.

2.

La fréquence indique si le son est aigu ou grave. Elle correspond au nombre de vibrations à la seconde et est exprimée en Hertz (Hz). L’oreille humaine perçoit les ondes sonores comprises entre 20 et 20 000Hz

3.

L’intensité sonore par l’oreille humaine indique si le bruit et fort ou faible et s’exprime en décibels. L’audition est considérée comme normale entre +10 et -10 décibels (A)

4.

Pour se faire une idée des niveaux sonores en décibels, voici quelques exemples.
Dans la vie quotidienne
Seuil d’audibilité : bruit d’une feuille (10 A)
Seuil de la fatigue : conversation à voix haute, restaurant bruyant, baladeur volume à fond (90 décibels), passage d’un train en gare, discothèque (110)
Seuil de la douleur : coup de fusil (130), décollage d’un avion

5.

Dans la vie professionnelle :
Seuil de fatigue : imprimante à aiguille
Seuil légal d’une journée de travail (8 heures) : ponceuse, scie circulaire, atelier de chaudronnerie (110)
Seuil de la douleur : Banc d’essai de moteurs (130)

6.

La réglementation fixe à 80Db le niveau légal d’exposition pendant une journée de travail de 8 heurs et à 135Db l’exposition à un bruit de crête (coup de marteau)
L’employeur doit mettre à disposition gratuitement des équipements de protection individuelle lorsque le niveau de bruit ne peut pas être inférieur à ces niveaux.

Chercher un article sur Comment fait-on