Comment mieux cerner la chirurgie au laser ?

Comment mieux cerner la chirurgie au laser ?

On connaît les chirurgies au laser pour corriger la vision, pour la myopie, la presbytie, la cataracte, l'astigmatisme, l'hypermétropie et autres troubles oculaires. Mais de nombreuses autres fonctions sont attribuées à la chirurgie au laser. Les chirurgies au laser sont pratiquement indolores et nécessitent généralement aucune ou seulement une courte hospitalisation.

Étapes de réalisation

1.

C'est un faisceau lumineux à intense concentration qui passe par un microscope, provoquant de légères petites brûlures qui scelleront les tissus ensemble. Le faisceau de lumière agit comme un minuscule couteau tranchant. Ce genre de chirurgie permet une bonne cicatrisation et peu de risques d'infection, ni d'effets secondaires.

2.

Des troubles de circulation artérielle et de vaisseaux coronariens sont traités souvent par la chirurgie au laser, notamment pour les personnes ne pouvant pas subir un pontage aorto-coronarien. De minuscules petits trous sont percés dans le cœur avec le laser qui, une fois cicatrisés, produisent de nouveaux vaisseaux sanguins.

3.

On utilise aussi la chirurgie au laser pour détruire des petites tumeurs bénignes. Les molécules d'eau dans la peau interceptent le brûlant faisceau lumineux et s'évaporent, laissant la peau sans aucune cicatrice. Les varices et l'insuffisance veineuse peuvent aussi emprunter cette méthode de chirurgie. On procède en introduisant une fibre optique dans la veine en la détruisant par le laser de l'intérieur.

4.

Le patient peut vite se remettre sur pieds et vaquer à ses activités. La chirurgie au laser permet au médecin d'opérer dans un champ opératoire propre et sec, sans effusion de sang. Les tissus malades peuvent être traités sans toucher les tissus sains, par une extrême précision et exactitude. La chirurgie au laser est un bon complément à la chirurgie conventionnelle. C'est une méthode "douce" qui diminue la période de convalescence.

Sur le même thème

la maman inspiree

Comment immobiliser un membre fracturé ?

Saviez-vous qu’à la suite d’un coup, d’une chute ou d’un accident, il est possible de souffrir d’une fracture ? En cas de suspicion de fracture ou de fracture avérée, il est essentiel d’immobiliser le membre fracturé, pour limiter la doul

Chercher un article sur Comment fait-on