Comment bien utiliser les expressions de la langue Française ?

 

par romu2 |

     

Nous utilisons tous quotidiennement des expressions familières pour nous exprimer.
Mais les utilisons-nous toujours à bon escient ?
Petite revue de détail des expressions connues et moins connues.

Étapes de réalisation

1.

Les expressions les plus courantes sont « on n’est pas sortis de l’auberge » pour signifier qu’il nous reste encore beaucoup à faire, « être au pied du mur » quand on n’a plus le choix de faire quelque chose, « se noyer dans un verre d’eau » quand on ne peut faire face même aux plus petites difficultés, « filer un mauvais coton » quand les ennuis d’une personne s’aggravent, « c’est pas le mer à boire » quand il s’agit de quelque chose qui n’est pas difficile à faire, ou bien encore « arrondir les angles » quand on tente de résoudre une situation en ne prenant pas parti.

2.

Des expressions mois familières, nous en utilisons également chaque jour. Ainsi, quand on « enlève le pain de la bouche » de quelqu’un, on le prive de quelque chose qui lui est indispensable. Lorsqu’on « apporte de l’eau au moulin » de quelqu’un, on lui donne raison. Si quelqu’un « mange son pain blanc », c’est qu’il est dans une période ou tout lui sourit. Si une personne vous « sort par les yeux », il y a de fortes chances que vous soyez « comme chien et chat », que vous ne vous entendiez pas.

3.

D’autres expressions sont elles, beaucoup moins utilisées au quotidien. Ainsi, si vous repérez un article qui vous plait dans un magasin et qu’après avoir consulté le prix vous le trouvez trop cher, vous pourrez vous exclamer « ils ne se mouchent pas dans les rideaux ! ». Ne soyez pas pour autant « marqué au fer rouge » (traumatisé). Mais parlez-en plutôt autour de vous, ça devrait faire « du bruit dans Landerneau » (intéresser les curieux).
Et attention enfin à bien utiliser les différentes expressions !!! En effet, on y va pas « de main morte » ou alors « avec le dos de la cuiller ». Mais jamais avec « le dos de la main morte ». De même, « j’en mettrais ma tête à couper » ou bien « ma main au feu ». Mais pas « ma tête au feu »…ni « ma main à couper »…

Commentaires

Soyez le premier à commenter ! 

Sur le même thème

steinberg

Comment fait-on pour savoir quand employer la virgule en français ? (Syntaxe)

La virgule se place partout, on l'utilise à tout va, mais on ne sait jamais vraiment pourquoi ici et pas là... Voici tous les secrets autour de la virgule !

steinberg

Comment fait-on pour savoir s'il faut utiliser -a ou -à en français ? (Orthographe)

Qu'il s'agisse du verbe avoir, de l'auxiliaire ou encore de locutions latines, l'emploi de -a en français est très fréquent, et il n'est pas rare de voir des fautes un peu partout. Voici les règles et les astuces qui vous permettront de ne plus jamais

steinberg

Comment fait-on pour savoir s'il faut écrire -ce ou -se en français ? (Orthographe)

Les règles de base pour ne plus jamais confondre en français, l'utilisation de -ce et celle du pronom réfléchi -se.

Chercher un article sur Comment fait-on

Derniers articles Littérature

Derniers messages sur le forum

Consulter le forum