Comment expliquer le manque de confiance en soi ?

 

par sasha56 |

     

Le fait de manquer d’assurance est souvent lié à l’enfance. Des parents trop exigeants risquent de fragiliser leur enfant et cette peur de décevoir restera ancrée à l’âge adulte.
Des parents trop protecteurs et dans ce cas l'enfant aura du mal à assumer ses responsabilités.

Quelles sont les fournitures nécessaires ?

  • ouvrages traitant de la confiance en soi
  • possibilité de faire une psychothérapie
  • Marie Haddou, psychologue Auteur de : Avoir confiance en soi, aux éditions Flammarion.

Étapes de réalisation

1.

Ce manque de confiance en soi se manifeste par : Un sentiment d’infériorité vous vous comparez sans arrêt aux autres, vous les sur-valorisez tandis que vous ne vous trouvez que des défauts.
Un sentiment de découragement : du fait de cette impression d’infériorité, toute entreprise vous semble vouée à l’échec.
Un sentiment de honte : comme vous ne vous sentez pas à la hauteur, vous avez l’impression que les autres aussi vous trouvent "nul".

2.

Conséquences : vous voulez vous faire oublier, vous refusez les responsabilités puisque vous ne prenez pas de risques que ce soit dans vos études ou dans votre vie professionnelles
Vous n’êtes pas à l’aise en société : le fait de prendre la parole en public ou d’animer une réunion vous semble impossible, vous avez peur de rougir, de bafouiller… Et vous évitez au maximum les relations avec les autres.

3.

Cette stratégie d’évitement entraîne donc une tension nerveuse qui vous épuise, aussi bien au niveau mental que physique et cela se traduit par une forme d'anxiété très invalidante.
Il faut dans un premier temps essayer d’identifier précisément vos difficultés et avoir la volonté de vraiment changer.

4.

La lecture d’ouvrages sur le développement personnel par exemple, peut être une aide précieuse dans votre démarche.
Si votre souffrance est trop forte, il est nécessaire de vous faire aider par un spécialiste. Vous pouvez suivre une thérapie de type comportementale et cognitive, pendant six mois voire un an, avec un psychiatre ou un psychologue clinicien.

Chercher un article sur Comment fait-on

Derniers articles Mal-être