Comment acheter un compacteur d'occasion ?

A l'achat d'un compacteur d'occasion, il faudrait tenir en compte une série de facteurs pour s'assurer qu'il soit en bon état.Si nous observons la situation du marché actuel le matériel pour le travail routier, nous trouverons qu'il y a 5 ou 6 ans, les compacteurs de traction simple était les plus vendus, c'est-à-dire qui « pousse seulement derrière » Tandis qu'actuellement les plus vendus sont de double traction.

Étapes de réalisation

1.

La double traction, logiquement est un avantage puisque cela permet une meilleure adaptation de la machine dans des terrains compliqués ou de pentes.Les compacteurs peuvent être aussi Rouleau tandem (avec double rouleau) ou Rouleau monobille (avec rouleau et roue arrière). Donc premièrement il faudrait se décider sur quel type de rouleau choisir, selon le type de terrain.

2.

Un autre facteur à tenir en compte c'est le diamètre du ou des rouleau(x) et pour quel travail est-il destinés (routes, petits lotissements, etc…)
Une fois vérifié, la prochaine décision sera son aspect extérieur. Il est important de bien choisir, une sans coup profond ou des pièces qui se verraient usés. Le matériel BTP doit avoir un aspect approprié et agréable à la vue. Bien entendu nous faisons allusion aux références du fabriquant (fiable, accessible,…)

3.

Aussi tenir en compte la visibilité du numéro de série jusqu'aux données techniques de la machine. Connaitre les données du fabricant aide aussi à vérifier si c'est une machine qui n'est plus catalogué, ce qui serait un inconvénient car il sera difficile de trouver des pièces de rechange. Même s'il s'agit d'un particulier comme une entreprise, nous suggérons de connaitre les références, vérifier l'information fiscale et exiger l'information des machines (manuel, certificats,….). Pour que le vendeur puisse faire une vente il doit transmettre une image sérieuse et professionnel.

Sur le même thème

Titiana

Comment se retourner contre le vendeur d’une voiture pour vices cachés ?

Les ventes de voitures d’occasion réservent parfois des mauvaises surprises. Dans certains cas, une fois la vente conclue, on découvre des vices cachés sur la voiture vendue. Sachez que dans ce cas, vous pouvez vous retourner contre le vendeur. Voici

Chercher un article sur Comment fait-on