Comment organiser un chantier de construction d'une maison en bois ?

 

par Nanna |

     
Comment organiser un chantier de construction d'une maison en bois ?

Le rêve de vivre dans une maison en bois vous trotte dans la tête. Vous savez à quoi elle ressemblera, vous avez évalué le budget, vous avez un terrain, vous avez donc décidé de vous lancer dans un projet d'auto construction en bois. Pour un travail de qualité, il ne faut négliger aucune étape. Organisez votre chantier et n'oubliez pas de prendre des conseils auprès de professionnels, dans des livres ou sur des sites internet spécialisés.

Étapes de réalisation

1.

Imaginez, pensez, visualisez, projetez :
1 Au moment du choix du terrain, il faut penser à tout: sa configuration, s'il y a de la pente, la composition des sols, son accessibilité, sa viabilité, les possibilités pour l'assainissement, les contraintes du lieu, le type de fondations adaptées...Méfiez-vous des trop bonnes affaires car certains inconvénients peuvent faire flamber les tarifs ou rendre vos travaux très difficiles.

2.

2 Méfiez-vous des trop bonnes affaires car certains inconvénients peuvent faire flamber les tarifs ou rendre vos travaux très difficiles

3.

3 Vous pouvez par exemple demander des expertises d'étude des sols ou les conseils d'un architecte (gratuit dans le cadre CAUE) qui peut aussi vous aider pour les plans et l'obtention du permis de construire. Rapprochez-vous de la mairie pour consulter le cadastre et connaître les normes de la région ou de la commune en matière de construction.

4.

Dessinez des plans et obtenez le permis de construire :
1 Plan de situation: l'orientation (N/S/E/O), les rues du secteur et leur noms, les points de repères important (école, église, rivière, terrain de foot)
doivent être mentionnés sur le plan de situation comme sur un extrait du cadastre ou sur une carte IGN récente.

5.

2 Le plan de masse : Ce plan doit être dimensionné avec des cotes précises. L'orientation de la construction, les contours du terrain, les reliefs avant et après l'aménagement de la parcelle, les plantations avant et après l'aménagement de la parcelle, les fondations envisagées, les mesures (distance entre le bâtiment et les bords du terrain, la hauteur du bâtiment, des clôtures initiales et prévues, la disposition d'éventuels équipements spécifiques, les éventuels chemin définis sur la parcelle, les raccords et système d'eau et d'électricité privé et publics...) doivent être précisé sur ce type de plan.

6.

3 Le plan de niveau : Sur ce plan, les pièces et leur superficie, l'emplacement et les dimensions de toutes les ouvertures, de toutes les cloisons et les parois, le positionnement des éléments de bases (chauffe-eau, douche, plomberie, lavabo, évier, vmc) ainsi que les cotes principales du bâtiment précisant avancements, renfoncements ou toutes spécificités architecturales doivent apparaître sur ce type de plan.

7.

4 Les plans des façades: Sur la coupe de l'habitation, vous devez faire apparaître le terrain d'origine et le terrain définitivement transformé surtout si la parcelle présente une forte pente car vous devrez préciser le niveau des fondations, des chapes, des niveaux de plancher, des faîtages... Sur l'explicatif écrit de l'habitation, il faut insister sur les aménagements et les éléments qui contribuent à l'intégration de la maison dans l'environnement. Faites un dossier photo du terrain et éventuellement un montage avec la future habitation sur le terrain.

8.

Pour les habitations de plus de 170m2 le dossier devra obligatoirement passer par un architecte pour l'obtention du permis de construire

9.

L'étude des sol :
Elle n'est pas obligatoire mais quasiment indispensable dans le cas de construction en bois car s'est en fonction de cette expertise que vous pourrez choisir le type de fondation de votre habitation.

10.

Le budget :
Il est judicieux de discuter avec votre banquier du budget que vous pouvez envisager pour votre projet immobilier. Il comprend le prix du terrain, de la maison et de ses fondations. Il ne faut pas oublier de chiffrer le second œuvre et les équipements.

11.

Le POS, le PLU et le COS :
Les plans d'occupation des sols (POS) et les plans locaux d'urbanisme (PAU) définissent la réglementation en ce qui concerne la construction de maison en bois ( architecture, aspect extérieur, couleurs...). Le coefficient d'occupation des sols (COS) à demander à la mairie, permet de définir la surface constructible d'un terrain et sert à calculer la surface hors d'oeuvre nette (SHON).

12.

La viabilité :
Si votre terrain n'est pas viabilisé, il faut effectuer les branchements d'eau, d'électricité et de téléphone avant de commencer les travaux. Il faudra creuser une tranchée pour effectuer ces raccordements. Pour le tout à l'égout, les travaux peuvent avoir démarré avant le raccordement. Si il n'y a pas de tout à l'égout il faut prévoir un assainissement individuel.

Astuces et mises en garde

Astuce(s) :

Consultez des professionnels pour vous faire conseiller afin de préciser vos besoins et vos envies, pour vous faire aider dans le montage de la maison et de ses équipements et pour dessiner vos plans, à moins que vous n'ayez des compétences en menuiserie, plomberie, électricité, charpente, pose de vitrage, isolation...

Sur le même thème

pumaone

Comment faire construire sa maison ?

Vous n'en pouvez plus de vivre dans vingt mètre carré et vous avez pris la décision de faire construire votre propre maison. Avant de foncer tête baissée, vous devez connaître quelques points importants.

Chercher un article sur Comment fait-on