Comment découvrir ce qu’est une épicerie solidaire ?

Comment découvrir ce qu’est une épicerie solidaire ?

L’épicerie solidaire et sociale, plus qu’un simple magasin, est un lieu de rencontre, de partage, d’information et de soutien aux familles ou personnes en difficultés.

(Photo : Tableau de Caillebotte - Fruits sur un étalage)

Quelles sont les fournitures nécessaires ?

  • 908 € / mois est le seuil de pauvreté d’une personne seule en France (2007)
  • 13,4 % de la population française vit en-dessous du seuil de pauvreté (2007)
  • 744 000 ménages en situation de sur-endettement (2009)

Étapes de réalisation

1.

En France, 8 millions de personnes vivent en-dessous du seuil de pauvreté en 2007, soit avec un revenu de moins de 30€ par jour. On estime que 1,8 millions de ces personnes vivent avec moins de 20€ par jour.

2.

En 2009, on comptait plus de 400 épiceries solidaires en France affiliées à l’association ANDES (Association Nationale de Développement des Épiceries solidaires). D’autres associations, comme le Secours Catholique, regroupent aussi des structures similaires.

3.

En premier lieu, l’épicerie solidaire a pour mission d’offrir des produits de consommation de qualité à des prix inférieurs de 50 % à 90 % au marché. Au delà de l’enjeu économique, cette action permet au personne de retrouver une liberté de choix quand à leur consommation. C’est aussi un moyen, pour certains, de réapprendre à adopter de meilleures mécanismes d’achat. L’épicerie solidaire à pour objectif de rendre une « citoyenneté économique » aux personnes en manque de revenus.

4.

L’épicerie solidaire va plus loin dans son action en proposant des ateliers d’informations et de formations. Ceux-ci permettent par exemple de guider les visiteurs à faire leurs courses, à gérer leur budgets ou à cuisiner avec ce qu’ils ont leur disposition. L’animateur de l’épicerie propose aussi un espace de discussion et de soutien pour orienter les personnes vers des organismes ou des associations pouvant les aider à ce sortir d’une situation difficile.

5.

L’épicerie solidaire n’est pas un outil d’assistanat, mais bien un lieu de reconstruction ou chacun peut trouver une aide pour une ré-insertion durable.

6.

Pour avoir accès à une épicerie sociale près de chez vous, il faut vous mettre en relation avec la Caisse Centrale d’Activités Sociales (CCAS) de votre mairie. Vous rencontrerez un conseillé qui vous fera remplir une demande d’ouverture de droit d’accès. Après acceptation en commission suite à l’étude de votre projet personnel, vous obtiendrez, pour une épicerie donnée, un montant à dépenser et une durée d’utilisation. Les critères socio-économiques et familiaux pris en comptes dépendent de la situation économique de la zone géographique concernée. Cependant, un revenu égal ou inférieur au seuil de pauvreté représente souvent un critère de sélection.

7.

Si vous souhaitez participer à la création d’une épicerie solidaire près de chez vous, sachez qu’il faudra que le projet soit initié par la collectivité et les associations solidaires de votre région. Vous trouverez de l’aide auprès de l’ANDES pour vos démarches et vos études. En devenant membre affilié de leur réseau, vous pourrez bénéficier de leurs infrastructures. L’association met en place des actions, comme cette initiative sur RUNGIS qui récupère les fruits et légumes non commercialisables afin de les redistribuer dans le réseau des épiceries solidaires de France.

Astuces et mises en garde

Astuce(s) :

Pour plus d’information, connectez-vous sur le site de l’ANDES.

Liens utiles

ANDES

Chercher un article sur Comment fait-on