Comment savoir si vous souffrez du TOC ?

 

par miara |

     
Comment savoir si vous souffrez du TOC ?

Le TOC ou trouble obsessionnel compulsif n'atteindrait que 2 à 3 % de la population. Il y a alors peu de chances que vous en soyez atteint. Toutefois, si votre comportement vous met dans le doute, si vous soupçonnez que vous souffrez de ce trouble, voici comment avoir la certitude que vous en êtes atteint ou pas.

Étapes de réalisation

1.

Quelques traits de personnalité permettent de vous mettre sur la piste sur le fait que vous soyez ou non atteint du TOC. Ainsi, si vous sentez que vous avez un sens des responsabilités qui dépasse la normale, si vous ne supportez pas de vous trouver dans l'incertitude, si vous craignez l'avis des autres au-delà de la normale et que vous voulez toujours tout contrôler, il y a des risques que vous soyez atteint du TOC.

2.

Sachez toutefois que si vous êtes sujet à des obsessions ou des compulsions, vous ne souffrez pas nécessairement du TOC. Pour acquérir la certitude que c'est le cas, il vous faut établir la part qu'occupent ces obsessions ou ces compulsions dans la journée : si elles durent plus d'une heure, c'est que vous êtes atteint de ce trouble. Ce, surtout si elles ont des répercussions sur votre vie sociale et professionnelle.

3.

Outre cela, vos obsessions, pour être un TOC, doivent être répétitives et intrusives. Autrement dit, même si vous désirez vous arrêter, vous ne pouvez vous contrôler car si tel est le cas, vous devenez anxieux. Sachez, par ailleurs, que si vous souffrez de ce trouble, vous pourriez avoir tendance à masquer les symptômes.

Sur le même thème

xtiane

Comment se relaxer ?

Le stress quotidien, la vie trépidante, une course perpétuelle pour concilier travail, vie familiale et sociale... Tout cela finit par avoir un jour raison de notre équilibre nerveux. Aussi est-il bon de savoir se relaxer de temps à autre. Divers moye

mamytine74

Comment améliorer son Quotient Intellectuel ?

Une étude universitaire américaine a montré qu'il était possible d'améliorer son QI par quelques mesures quotidiennes simples, concernant la mémoire, l'activité physique et l'alimentation. Des résultats ont été visibles après deux semaines seul

Chercher un article sur Comment fait-on

Derniers articles Pathologies