Comment créer un potager chinois ?

 

par Me gusta |

     
Comment créer un potager chinois ?

Un beau jardin n'est pas qu'une liste sans queue ni tête de plantes en tout genre. C'est aussi une question de thème... Comme une invitation au voyage. Destination la Chine et la création d'un potager chinois. Laissez-vous emporter par les saveurs asiatiques des légumes racines, des légumes choux, des aromatiques ou par les formes sculpturales du colocasia et du bambou...

Étapes de réalisation

1.

Les plantes aromatiques qui font le succès de la gastronomie chinoise sont parfaitement adaptées à une culture sous nos latitudes. Il suffit d'en connaître chaque spécificité. La citronnelle (Cymbopogon citratus) par exemple, prénommée aussi verveine des Indes ou jonc odorant, est une plante dont la base la plus tendre des tiges se retrouve avec élégance dans un bouillon de viande, parfume délicatement une infusion, et donne du croquant à un plat en sauce. Ses rhizomes sont vivaces et lui permettent donc de renaître chaque année, même si en climat tempéré il vaut mieux couvrir ses touffes d'un voile d'hivernage pour résister aux grands froids. Plantée dans un substrat léger mélangeant tourbe, fumier très décomposé, sable, perlite et baignée au maximum de soleil direct, elle embaume le jardin et émerveille les tables. De culture facile, on peut aussi la multiplier sans trop de mal en récupérant des tiges bien vertes et en les plongeant dans un verre d'eau, pourquoi pas avec un goutte

2.

Quelques légumes racines (gingembre, igname) ou feuilles (chou chinois), stars de la cuisine asiatique sont également exploitables en France. Parmi les six cent variétés existantes d'igname, celles comestibles dont l'on peut espérer récolter quelques racines imposantes sont le dioscorea batatas et dioscorea opposita, ou igname de Chine. Cette plante grimpante, dont l'origine paraît toujours être inconnue à ce jour, nécessite un palissage pour laisser pénétrer la lumière entre ses feuilles en forme de cœur. Les tubercules plantés en terre début mars peuvent être récoltés à partir du mois d'octobre. Bien conservés, ils se consomment même jusque l'année suivante en purée, gratin ou autre... Les plus petits d'entre eux pourront ensuite être replantés. Comme la plupart des légumes racines, cette plante a besoin d'un milieu léger voire sableux et surtout bêché en profondeur pour permettre une bonne croissance des bulbes sous terre

3.

Pour ce qui est du chou chinois (Pé tsaï ou Brassica sinensis), habitué de nos étals, sa culture peut être à portée de toutes les mains avec un minimum d'attention. Légume de la famille des crucifères, ce chou se sème clair, en plein air dans des petites rigoles recouvertes d'un doigt de terreau, d'août à octobre et se repique ensuite à 60 cm maximum de distance. Excellent dans les soupes chinoises ou braisé, il nécessite un sol fréquemment arrosé pendant toute la durée de sa croissance (entre six et huit semaines). Dernier conseil, ces choux n'aiment pas trop la concurrence, veillez donc à les éloigner d'autres plants haut en tiges

Sur le même thème

santoline

Comment planter en bac ou jardinière ?

La plantation en bac, en pot, ou en jardinière demande quelques précautions et attentions afin que nos plantes poussent dans les meilleures conditions possible. Suivez le guide pour bien planter en bac ou en jardinière !

katy gawelik

Comment fabriquer un composteur maison ?

Comment ça, vous jetez vos déchets organiques dans la même poubelle que les autres ? N'allez pas raconter cela à vos voisins, ou vous serez fiché dans le quartier ! Et mettez-vous au composteur aussi vite que possible, allez ! Le compost maison, il n

semix

Comment fabriquer un composteur ?

Vous possédez un jardin, vous êtes écologiste et un peu bricoleur ? Le composteur est fait pour vous. Le compost est formé de vieux fruits, pelures de légume, déchets de cuisine. On peut s’en servir comme engrais naturel. Il n'occupe pas beaucoup

Chercher un article sur Comment fait-on