Comment reconnaître et traiter les maladies des bonsaïs ?

 

par Nanna |

     
Comment reconnaître et traiter les maladies des bonsaïs ?

Les bonsaïs ont besoin de lumière et d’eau comme toutes les plantes mais aussi de soins plus spécifiques. L’art du bonsaï réside dans le soin que l’on lui apporte. Il s’agit de tailler les branches et les racines au bon moment, d’utiliser les bons substrats, les bons terreaux ou les bons engrais, de trouver le bon emplacement… Les maladies ( cryptogamiques) sont souvent dues à des minuscules champignons. Les autres complications sont dues aux conditions climatiques, à l’excès ou au manque d’eau, à des brûlure causées par le soleil, le vent aux engrais…

Étapes de réalisation

1.

Comment reconnaître et traiter les maladies des bonsaïs ?

La première chose à faire quand un bonsaï semble en mauvaise santé, c’est de l’isoler des autres pour éviter les contamination dans un endroit propre, sain et aéré pour le traiter.

2.

Le Oidium : Favorisé par la chaleur et l’humidité un feutrage blanchâtre recouvre la plante qui provoque le flétrissement des feuilles jusqu’à ce qu’elles tombent. Il faut protéger l’arbre du soleil, éviter l’humidité et appliquer un traitement au souffre ou au bitertanol.

3.

La rouille : elle provoque l’apparition de taches blanchâtres sur les feuilles et des boutons sous les feuilles. Pour guérir le bonsaï, ôtez toutes les feuilles tachées et traitez au mancoezèbe.

4.

Le botrytis : Des parties de la plante pourrissent et se recouvrent de moisissure. Pour se débarrasser de ce champignon il faut réchauffer la pièce ou se trouve le bonsaï et traiter avec du dichlofluanide.

5.

Le milidiou : Il marque les feuilles par des taches jaunâtres ou marron le long des nervures et au bord des feuilles. Pour guérir le bonsaï, il faut éviter d’arroser en soirée et traiter avec un fongicide de synthèse.

6.

L’excès d’eau se manifeste par la perte prématurée des feuilles ou des aiguilles et les branches semblent alourdies. Il faut essuyer la terre et la laisser sécher entre deux arrosages. Si le bonsaï exposé à de fortes pluies, essayez de le protéger par une bâche ou inclinez le pot pour aider l’eau à s’évacuer.

7.

Le manque d’eau se manifeste par le jaunissement, le ramollissement et la perte prématurée des feuilles sur l’ensemble de l’arbre. Au printemps les bourgeons sèchent avant de se former et en été, les branches se dessèchent. Pour lutter contre la sécheresse, il faut arroser en profondeur. Il est possible de mettre le pot à tremper directement dans l’eau.

8.

Les brûlures provoquées par le soleil, le vent ou l’excès d’engrais entraînent le dessèchement des feuilles. L’arbre doit être placé dans un endroit ombragé. Il faut retirer la terre de la surface du pot et la changer avec une terre saine, puis, arroser abondamment pour laver la terre. Selon les cas, il est recommandé de retirer toutes les feuilles mortes et de procéder à une taille d’entretien, puis d’isoler l’arbre dans un sac en plastique et de l’aérer à la sortie de nouveaux bourgeons.

Sur le même thème

Adam Lemaure

Comment cultiver le cœur de Marie ?

La Dicentra Spectabilis, ou cœur de Marie, est une plante très prisée pour ses fleurs en forme de cœur et son feuillage duveteux qui apportent de l’élégance aux terrasses et balcons. Une fois installée, elle peut atteindre plus d’un mètre de h

Adam Lemaure

Comment prendre soin d’un kalanchoe ?

Le kalanchoe est un petit arbuste à floraison automnale originaire de l’île de Madagascar. Les pétoncles tranchants, les feuilles épaisses et les minuscules fleurs en grappes font du kalanchoe une attrayante plante d’intérieur dans les climats fr

Adam Lemaure

Comment tailler l'Echinacea purpurea ?

Grâce à ses fleurs ligulées qui pendent autour d’un cône et ses tiges ramifiées, l’échinacée pourpre (Echinacea purpurea) est appréciée des papillons et des abeilles, qui contribuent à la pollinisation. L’échinacée pourpre se cultive dan

Chercher un article sur Comment fait-on