Comment habituer un petit enfant à dormir seul ?

 

par alsr |

     
Comment  habituer un petit enfant à dormir seul ?

Un des grands soucis des parents lorsqu’ils ont un enfant, c’est le moment du sommeil. En effet, nombreux sont ceux qui ont du mal à faire dormir leur enfant dans son propre lit, et dès qu’il est l’heure de se mettre au lit, toute la famille commence à « stresser », car commencent alors les cris, les pleurs, les longues attentes, jusqu’à ce que les parents cèdent et que l’enfant finisse par s’endormir dans leur lit. Voici quelques conseils qui pourraient aider votre enfant à se sentir bien dans son lit.

Étapes de réalisation

1.

Les maîtres mots à retenir sont « habitude », « routine » ou « rituel ». En effet, il est tout à fait logique qu’un enfant râle ou pleure ou crie son indignation s’il avait l’habitude de dormir avec ses parents et que, du jour au lendemain, ces derniers décident de se « séparer » de lui. C’est ainsi qu’il faudrait les habituer dès leur plus jeune âge, même quand ils sont encore bébés.

2.

A la naissance, il est normal que le jeune nourrisson dorme avec sa mère, surtout s’il est nourri au sein, il a besoin de sentir l’odeur de sa mère, et aussi de se sentir en sécurité. Mais par la suite, même après quelques semaines, on devrait l’habituer petit à petit à dormir dans son berceau placé à côté du lit des parents, tout en le rassurant avec des mots doux, des caresses, son doudou ou encore une boite à musique.

3.

L’essentiel est d’installer un « rituel du coucher » qui permette au bébé ou à l’enfant d’être rassuré et de se calmer, pour qu’il puisse trouver son sommeil tout seul. Les histoires qu’on lui raconte avant le coucher lui permettront à la fois de se calmer, de s’évader et d’être rassuré. Il faut lui faire comprendre qu’il est en sécurité, et qu’il n’est pas seul.

4.

Avant qu’il ne s’endorme, il faut le mettre dans le lit où vous avez décidé de le faire dormir pour que, s’il se réveille la nuit, il ne se sente pas « perdu » ou « trahi ». Toujours laisser un peu de lumière entrer ou mettre une veilleuse pour qu’il n’ait pas peur du noir ou pour qu’il soit vite rassuré s’il se réveille la nuit. Il pourra ainsi se rendormir, de lui-même, rassuré, sans avoir besoin d’appeler ses parents.

5.

Ne vous culpabilisez pas si vous êtes obligé de céder et de le mettre dans votre lit, mais ne perdez pas courage non plus, faites-le comprendre avec calme et amour qu’il sera toujours en sécurité.
Par la suite, l’enfant trouvera son moyen à lui de trouver son sommeil tout seul, sans avoir besoin que vous lui lisiez des histoires, il va par exemple choisir et lire son livre tout seul (ou regarder juste les images).

Astuces et mises en garde

Astuce(s) :

- A partir du moment où il avait toujours l’habitude de dormir dans son berceau, même dans votre chambre, normalement, l’enfant n’aura pas de problème quand il grandira et quand vous allez décider de le faire dormir seul dans sa chambre.

- Chaque enfant est unique, l’essentiel est de trouver le rituel qui pourrait le rassurer, tout en respectant les quelques règles sus-citées.

Sur le même thème

Rédacteur06

Construire une cabane avec des branches

La cabane construite avec des branches d’arbres ramassées çà et là a toujours un parfum d’enfance, réminiscence d'un temps où les soucis et les contraintes n’étaient pas celles du monde adulte. Le principe et la technique sont ancestraux. Ce

Tam

Comment savoir si votre enfant est atteint de dysphasie ?

Votre enfant a des difficultés dans l'apprentissage du langage. Plusieurs causes sont possibles : déficit de l'audition, dyslexie, déficience intellectuelle, trouble du comportement... Mais il est aussi possible qu'il soit atteint de dysphasie. Ce trou

nathdeco

Comment fabriquer un casque de chevalier?

Les enfants adorent se déguiser, vous avez dû vous en rendre compte autant que moi ! Alors si un jour ils veulent jouer aux preux chevaliers, voici comment fabriquer vous-même un casque de chevalier qui vous permettra de faire plaisir aux bambins sans

Chercher un article sur Comment fait-on