Comment définir et comprendre le djeun’s ?

 

par lynhop |

     

L’époque où votre petit bout de chou approuvait tout ce que vous lui disiez est révolue. 2008, le jeune marmot a bien grandi et se définit à présent comme un djeun’s. Le djeun’s de base a entre 13 et 17 ans. On le reconnaît à son visage boutonneux, son amour pour les fast food et sa tendance à la rébellion sévère. Il utilise en outre un langage qui lui est propre et vous laisse perplexe. Mais que s’est-il passé ? Quelle est votre part de responsabilité ? Avez-vous fait quelque chose de travers ?

Quelles sont les fournitures nécessaires ?

  • - un djeun’s
  • - de la patience
  • - du courage

Étapes de réalisation

1.

Sachez tout d'abord que vous n'y êtes pour rien. En grandissant, votre enfant commence à percevoir le monde à sa façon et ne comprend plus forcément votre manière de voir les choses. Il se peut même qu'il vous prenne pour un(e) ringard(e).

2.

Pour bien comprendre le djeun's, il paraît essentiel d'être éclairé sur l'un des points qui le caractérise : son langage. Ci-dessous, un aperçu des termes qu'il emploit communément, avec leur signification :
« Mec bien ou quoi ? » = "Bonjour mon ami, comment vas-tu ?"
« C'est un truc de ouf t'as vu » = "Incroyable ! Tu y crois, toi ?"
« Trop reloue la daronne » = "Ma mère a une tendance à m'exaspérer..."
« MDR téma les nichons » = "La poitrine de cette fille m'amuse beaucoup !"
Courage, vous y parviendrez un jour.

3.

Le deuxième élément caractéristique du djeun's est bien évidemment son look. Gothique, Lolita, Skateur, Emo, Rappeur... La liste est longue. Sur ce point aussi, ne vous inquiétez pas. L'une des particularités du djeun's est son besoin d'appartenance à une tribu au sein de laquelle il se sent exister. Ainsi, ne croyez surtout pas que votre fille de 14 ans est en proie à un délire satanique si elle s'habille tout en noir. Tant qu'elle n'égorge pas encore de rat dans votre évier, laissez-la s'exprimer !

4.

Enfin, sachez que le djeun's a son mode de vie. Envois multiples de SMS, heures passées devant ordinateur/télévision/console vidéo, appétence pour le régime frites/pizzas/hamburgers/soda... Tant que cela ne devient pas invivable et que votre djeun's semble épanoui, n'y voyez pas d'inconvénient : tout le monde est passé, passe ou passera par là.

Astuces et mises en garde

Mise(s) en garde :

Ne confondez pas relative indépendance et totale liberté. Mineur, votre adolescent reste sous votre responsabilité. Ne le laissez en aucun cas vous manquer de respect et agir comme bon lui semble si vous pensez que cela est dangereux. Agissez pour son bien.

Prenez bien garde à rester dans votre position de parent. L'erreur fatale serait de tenter de ressembler à votre jeune, en adoptant son look ou son langage, par exemple.

Si vous jugez la crise d'adolescence de votre enfant trop poussée (violence verbale et physique, renfermement sur soi, chute considérable des résultats scolaires etc.), n'hésitez pas à consulter un spécialiste afin de l'aider dans cette période de trouble.

Chercher un article sur Comment fait-on