Comment vivre avec le VIH ?

 

par dherve |

     
Comment vivre avec le VIH ?

Être porteur ou porteuse du virus n'est plus une fatalité.
Le VIH ( virus de l'immunodeficience humaine) est le virus responsable du sida.
Le sida vous le savez est une maladie infectieuse contagieuse transmissible par le sang ou les relations sexuelles et représente la phase terminale par l'infection du VIH.
Aujourd'hui même si le regard des gens reste imprégné par la peur de la contagion, il est essentiel pour soi de devoir continuer sa route.
Les traitements ne sont plus aussi lourds qu'il y a 20 ans mais quelques règles sont à respecter.

Étapes de réalisation

1.

Vous devez tout d'abord savoir que d'être porteur de ce virus vous vaudra d'être suivi à vie par un médecin spécialisé.
Il faudra donc vous rendre disponible pour ces visites (4 fois par an en règle générale).
Ne pas hésiter lors de ces visites de faire part de vos angoisses, douleurs physiques - si ténues soient elles - à votre médecin.
Gardez à l'idée que ces visites ont pour but essentiels de vous prescrire le traitement le mieux adapté et qui vous gardera en vie.
Il est donc indispensable de prendre ce traitement au quotidien.

2.

Gardez également en tête que vous devez avoir une bonne hygiène de vie.
Cela ne veut pas dire que vous devez vous imposer un régime drastique ,mais manger sain, faire du sport et éviter les gros abus d'alcool.
Les effets de l'alcool par exemple peuvent potentialiser les effets secondaires du traitement que vous suivez.

3.

Le fait d'être contaminé par ce virus ne fait pas de vous un impotent même si l'humain à une certaine tendance à la dolence ou à la victimisation.
Gardez et c'est indispensable une vie réglée par le travail, les sorties, les amis, la famille . Ceci vous évitera de sombrer dans la dépression.
Riez, amusez-vous, soyez énergique et proche de ceux qui vous sont chers.
Bien sûr les premiers mois seront durs parce que l'humain a peur de ce qu'il ne connaît pas.

4.

Un (e) ami (e) à qui vous déciderez de vous confier sur ce point pourra être d'un grand secours libératoire.
Avant de faire le choix de vous confier tournez un peu autour du sujet et voyez ce qu'en pense la personne.
Gardez à l'esprit que cette maladie n'est pas la fin de votre vie et que à compter du moment ou vous déciderez de ne pas vous laisser abattre vous prolongerez votre espérance vie cérébrale.

Astuces et mises en garde

Astuce(s) :

N'hésitez pas à vous tourner vers des associations, qui sont de plus en plus nombreuses, et ont de grandes capacités d'écoutes.

Sachez que chaque conversation est anonyme.

Mise(s) en garde :

Prenez le temps même si vous êtes angoissé(e) à l'idée de partir au pays des rêves éternels de vous renseigner au maximum des évolutions de la recherche et des traitements.

Chercher un article sur Comment fait-on