Comment réussir ses semis d’intérieur ?

 

par kti |

     
Comment réussir ses semis d’intérieur ?

Plutôt que d’acheter des plantes et des fleurs en godets, ce qui revient assez cher, pourquoi ne pas vous tester à des semis d’intérieur ? Cette culture pourra vous procurer une grande variété de plantes sans trop d’investissement au départ, que ce soit en graines ou en accessoires de base. Il suffit seulement d’être bien organisé, d’avoir suffisamment de place et de surveiller chaque type d’ensemencement. Comment réussir ses semis d’intérieur ? Suivez le guide…

Étapes de réalisation

1.

Regardez les dates de plantation pour vos semis d’intérieur

Réussir un semis d’intérieur n’est pas si difficile. En fonction des plantes et des fleurs, les semis d’intérieur seront à commencer en février ou en avril. Le secret au départ est de bien choisir ses semences. En fonction de la plante, il faut savoir comment il faut la nourrir et comment la cultiver. Munissez-vous d’un pot ou d’une caissette et aussi d’un livre de jardinage répertoriant toutes les variétés de plantes. Pour vos semis, vous en saurez ainsi bien plus sur leur nutrition et leur milieu de culture.

2.

Semis d’intérieur : il faut bien préparer le support de culture

Un petit pot, un godet en tourbe, une caissette à base de plastique ou en fibres feront l’affaire pour réussir vos semis d’intérieur en prenant bien soin de faire attention à la propreté des contenants pour éviter toutes les maladies fongiques. Préparez bien votre terrain en mélangeant de la terre non-argileuse à de la mousse de tourbe, cela facilitera le drainage en conservant l’humidité nécessaire pour que les petites graines puissent pousser dans un environnement propice

3.

Le semis est tout un art

Votre mélange sera ensuite à insérer dans vos pots en bonne quantité et vous pourrez alors le tasser avant d’y incorporer votre semis. Certaines graines sont très petites et il convient alors de les espacer autant que faire se peut car des semis de plantes trop rapprochés pourront étouffer les jeunes plantes. Certaines plantes, comme le Bégonia, ne doivent pas être recouvertes de substrat car il est nécessaire que les graines s’épanouissent à la lumière afin d’obtenir un bon germe. Là encore, faites attention et utilisez bien les graines des semis, une à une, en respectant chaque cycle vie d’une plante déterminée. Il faudra faire aussi attention à la lumière et à la chaleur, toutes les plantes ne réagissant pas de la même manière à ces facteurs extérieurs oh combien nécessaires. Il faut savoir cependant que, pour bien germer, les semis demandent une température oscillant entre 21° et 24°.

4.

L’arrosage des semis… Une affaire de délicatesse

Pour arroser des semis, rien ne vaut l’arrosage par immersion plutôt que d’employer un arrosoir ou un verre d’eau qui ne fera que disperser les graines. Il suffit de plonger le socle des contenants dans de l’eau et de les laisser reposer un quart d’heure. Auparavant, vous aurez pris soin de couvrir les pots ou la caissette avec du plastique ou du verre, cette opération devant se dérouler à température ambiante.

5.

Le repiquage des semis

Dès que vos semis de plantes et de fleurs auront atteint une dizaine de centimètres, il faudra procéder au repiquage, chaque petite plante devant alors avoir son espace propre. Selon le semis et la plante, vous pourrez choisir de la réinstaller confortablement dans un pot ou dans la terre. Pour se développer, les plantes ont besoin de lumière, il conviendra donc de les placer près d’une fenêtre et surtout, à l’abri du froid et du gel sans pour autant leur donner trop de chaleur, ce qui aura pour résultat de les étioler. Une température de 18 °C au maximum est souhaitée et le minimum est de 15°C pour que la croissance des plantules se produise. Vous n’aurez plus qu’à admirer vos semis devenir des plantules puis des plantes adultes, le plus gros du travail ayant été réalisé par vos soins en respectant la nature

Sur le même thème

Adam Lemaure

Comment cultiver le cœur de Marie ?

La Dicentra Spectabilis, ou cœur de Marie, est une plante très prisée pour ses fleurs en forme de cœur et son feuillage duveteux qui apportent de l’élégance aux terrasses et balcons. Une fois installée, elle peut atteindre plus d’un mètre de h

Adam Lemaure

Comment prendre soin d’un kalanchoe ?

Le kalanchoe est un petit arbuste à floraison automnale originaire de l’île de Madagascar. Les pétoncles tranchants, les feuilles épaisses et les minuscules fleurs en grappes font du kalanchoe une attrayante plante d’intérieur dans les climats fr

Adam Lemaure

Comment tailler l'Echinacea purpurea ?

Grâce à ses fleurs ligulées qui pendent autour d’un cône et ses tiges ramifiées, l’échinacée pourpre (Echinacea purpurea) est appréciée des papillons et des abeilles, qui contribuent à la pollinisation. L’échinacée pourpre se cultive dan

Chercher un article sur Comment fait-on