Comment reconnaître l'hyperphagie obsessionnelle ?

 

par stylo |

     
Comment reconnaître l'hyperphagie obsessionnelle ?

Vous craignez que quelqu'un que vous aimez soit obsédé par l'alimentation ? Il ou elle souffre déjà peut-être d'hyperphagie obsessionnelle. Cette condition est similaire à troubles d'alimentation comme la boulimie, mais les deux troubles sont différents. En effet, contrairement aux personnes hyperphages, les boulimiques ont tendance à se faire vomir ou à utiliser des laxatifs pour se libérer de la nourriture excessive qu'ils ont mangé. Pour en savoir plus, lisez la suite de cet article...

Étapes de réalisation

1.

Il existe différents symptômes qui permettent de reconnaître une personne hyperphage. En effet, elle à tendance à manger, sans pouvoir se contrôler, même si elle n'a physiquement pas faim. De plus, une personne hyperphage aura tendance à manger très vite.

2.

Étant donné qu'elle a honte de son comportement, elle choisit de manger seule la plupart du temps. A cause de son hyperphagie, elle va prendre beaucoup de poids rapidement et elle souffrira de sautes d'humeur et de dépression. Une personne souffrant d'hyperphagie est consciente et elle admet que son habitude alimentaire n'est pas normale.

3.

Il est plus facile de reconnaître une personne hyperphage à cause de sa prise de poids soudaine alors qu'elle mange très peu en public. Elle a également une faible estime d'elle-même et elle pense que manger l'aide à se sentir mieux. Un peu comme une personne boulimique, une personne hyperphage se sent coupable et déprimée après avoir beaucoup mangé (elle consomme en moyenne entre 5000 et 15000 calories par jour).

Sur le même thème

xtiane

Comment se relaxer ?

Le stress quotidien, la vie trépidante, une course perpétuelle pour concilier travail, vie familiale et sociale... Tout cela finit par avoir un jour raison de notre équilibre nerveux. Aussi est-il bon de savoir se relaxer de temps à autre. Divers moye

mamytine74

Comment améliorer son Quotient Intellectuel ?

Une étude universitaire américaine a montré qu'il était possible d'améliorer son QI par quelques mesures quotidiennes simples, concernant la mémoire, l'activité physique et l'alimentation. Des résultats ont été visibles après deux semaines seul

Chercher un article sur Comment fait-on

Derniers articles Pathologies