Comment aider son enfant s'il se fait racketter ?

 

par sweetykel |

     
Comment aider son enfant s'il se fait racketter ?

Violence, menace, chantage...certains lycéens se prennent pour des caïds et s'amusent à racketter leurs camarades.
Notre seule peur, que notre enfant en soit victime.
Voici comment l'amener à bien réagir face au racket.

Étapes de réalisation

1.

Le racket est un acte de violence, une forme d'agression qu'il ne faut pas du tout prendre à la légère.
Conséquence, les victimes en arrivent à avoir des angoisses, insomnies et même à perdre leur appétit.
Partir au lycée ou au collège devient un cauchemar.
Et pourtant, elles n'osent pas en parler, elles n'osent se confier à personne par peur des représailles.

2.

Avant qu'un tel cas ne se présente, parlez à votre enfant.
Apprenez-lui à s'affirmer s'il est face à une telle situation : qu'il s'oppose fermement et montre que les soi-disant caïds ne lui font pas peur.
Cette attitude ne les freinera sans doute pas, mais ralentira leur processus d'intimidation et laissera le temps à votre enfant de passer à la deuxième étape.

3.

Dites-lui que le mieux à faire est d'en parler et non de garder le silence.
En parler, c'est reprendre le pouvoir et ne signifie pas du tout la faiblesse.
Se confier à ses parents et informer par la suite le directeur du Collège ou Lycée.
Le conseil du lycée pourra ainsi prendre les mesures nécessaires pour sanctionner ces racketteurs.

4.

Pour convaincre votre enfant, prenez le temps d'expliquer que le racket est un délit puni par la loi, et que si les racketteurs ne sont pas dénoncés, ils ne cesseront de recommencer et de s'en prendre à d'autres.
Aussi, la meilleure façon de combattre le racket est de faire en sorte que cela ne se reproduise plus, en informant les responsables du lycée, quitte à déposer plainte au commissariat s'il le faut !

Chercher un article sur Comment fait-on