Comment reconnaître un parallélisme ?

 

par evegill |

     

Le parallélisme est une figure de style et de rhétorique qui fait partie de la famille des métataxes, c'est-à-dire qu'il agit au niveau de la structure d'un énoncé. Il entre également, avec l'anaphore, la gradation ou l'hyperbole, dans la catégorie des figures d'insistance. Et comme ces autres figures, il est très facilement repérable dans un texte : vous n'aurez donc aucun mal à assimiler son mécanisme de fonctionnement, dont voici la description détaillée.

Étapes de réalisation

1.

Le parallélisme se caractérise par la similitude de construction de deux énoncés (vers, propositions) juxtaposés.

2.

Voici un exemple de parallélisme tiré de la pièce "Andromaque" de Racine :

"Je meurs si je vous perds ; mais je meurs si j'attends."

Les deux parties (ou hémistiches) de l'alexandrin sont construits sur le même principe : "je meurs si...".

3.

Le parallélisme peut se confondre avec l'anaphore. Voici comment les différencier :

- l'anaphore est la répétition d'un ou plusieurs mots en début de phrase :

"Dans la feuillée, écrin vert taché d'or,
Dans la feuillée incertaine et fleurie
...
Un faune effaré montre ses deux yeux" (Rimbaud, "Tête de Faune")

Ici, le groupe "dans la feuillée" constitue une anaphore.

- le parallélisme est la répétition d'une construction qui peut se trouver à n'importe quel niveau d'un énoncé. L'exemple ci-dessus transformé en parallélisme pourrait donner :

"Dans la feuillée qui semblait un écrin vert taché d'or,
Dans la verdure qui paraissait incertaine et fleurie ..."

Ici, nous avons donc un parallélisme, construit sur la répétition de la construction : Complément de lieu + subordonnée ("qui" + verbe) : un parallélisme est donc décomposable en ses divers éléments ; une anaphore ne l'est pas, puisqu'elle ne met en jeu qu'un élément indépendant et isolé.

Commentaires

KutKut | 14/04/2017  

Merci de nous l'avoir expliquée.

Anastasia | 12/01/2015  

Je vous remercie pour cette explication claire et précise que les professeurs ne savent plus faire...

essiaali | 01/05/2014  

Cette explication est claire et je vous en remercie. J'aimerais cependant savoir si la phrase ci-dessous tirée d'un passage de Le Grand M... ou l'espoir pour demain de Louis Leprince-Ringuet contient bien un parallélisme de construction: "Tout est orienté pour nous pousser à être attentifs au confort sous toutes ses formes. Le matelas sur lequel on dort mieux, la brosse à dents avec dentifrice incorporé, la mousse à raser qui économise un effort, des gestes, (...), tout est destiné à notre satisfaction." Merci d'avance pour votre réponse.

sara-fr | 08/06/2013  

mrc en revidon le figures d'insictance et d'amplification j'ai trouvé dans le cour que le parrallélisme c'est la répiticion exemple extrait d'Antigone TOUJOURS COMPRENDRE MOI JE NE VEUX PAS COMPRENDRE JE COMPRANDRAIS QUAND JE SERAI VEILLE s'il vous plait donner moi vos avis

Gribouille1997 | 09/05/2013  

merci pour les explications et l'opposition avec l'anaphore !
Lire la suite des commentaires sur le forum

Sur le même thème

steinberg

Comment fait-on pour savoir quand employer la virgule en français ? (Syntaxe)

La virgule se place partout, on l'utilise à tout va, mais on ne sait jamais vraiment pourquoi ici et pas là... Voici tous les secrets autour de la virgule !

steinberg

Comment fait-on pour savoir s'il faut utiliser -a ou -à en français ? (Orthographe)

Qu'il s'agisse du verbe avoir, de l'auxiliaire ou encore de locutions latines, l'emploi de -a en français est très fréquent, et il n'est pas rare de voir des fautes un peu partout. Voici les règles et les astuces qui vous permettront de ne plus jamais

steinberg

Comment fait-on pour savoir s'il faut écrire -ce ou -se en français ? (Orthographe)

Les règles de base pour ne plus jamais confondre en français, l'utilisation de -ce et celle du pronom réfléchi -se.

Chercher un article sur Comment fait-on

Derniers articles Littérature