Comment reconnaître une peinture de style Hyperréaliste ?

Comment reconnaître une peinture de style Hyperréaliste ?

L’Hyperréalisme est un style de peinture très apprécié en raison de... son réalisme, mais le néophyte en art apprécie rarement autre chose que la maîtrise technique indéniable qu’il révèle. Or les peintres hyperréalistes les plus doués ne se contentent pas de réaliser des images quasi-photographiques. Bien souvent leur œuvre témoigne d’une réflexion sur la peinture, la photo, l’illusion.

Étapes de réalisation

1.

Comment reconnaître une peinture de style Hyperréaliste ?

La plupart des peintres hyperréalistes font une peinture très plate (dans le jargon on dit « léchée »), et font, de cette manière, oublier tout le travail qu’elle a nécessité, jouant ainsi sur la confusion photo / peinture et homme / machine. Une technique très prisée dans l’Hyperréalisme est l’aérographe, qui projette la couleur en minuscules gouttes et permet la réalisation de dégradés très subtils, le tout restant très plat et sans aucune trace de pinceau. Mais la peinture acrylique, la peinture à l’huile et l’aquarelle sont aussi utilisés.

2.

Comment reconnaître une peinture de style Hyperréaliste ?

Pour ne pas faire figure de technicien (cela ne suffit pas pour être artiste), certains peintres hyperréalistes usent de subterfuges permettant d’éloigner leur peinture de l’illusion de la réalité.
Par exemple le peintre Monory a choisi de peindre en monochrome, c'est-à-dire dans les nuances d’une seule couleur. Ses peintures évoquent des films policiers grâce aux « montages » de scènes décadrés qu’il réalise. Le monochrome évoque les effets spéciaux parfois utilisés au cinéma. Ses thèmes tournent autour de la criminalité, des courses poursuites... Enfin, il fixe souvent à ses toiles des éléments réels (vitres brisées par exemple) qui font un lien entre la fiction de la toile et la réalité.

3.

Comment reconnaître une peinture de style Hyperréaliste ?

Une autre façon de jouer sur le décalage entre illusion et réalité est de représenter des images «accidentées».
Dans la peinture « Disaster » (désastre) réalisée en 1974 par Malcom Morley, un paquebot fait naufrage, ses occupants le fuient dans un petit bateau de secours... De loin, on voit une photo de bateau froissée...et lorsqu’on voit la peinture de près cela n’a plus rien d’illusoire, car les touches de peinture dépassent d’un ou deux centimètres sur la toile...de près, la peinture est abstraite et toute en relief!
Le peintre David Kessler, quand à lui, copie des photos...ratées. Sa peinture « Light struck Cadillac » (Cadillac surexposée) reproduit une photo argentique exposée à la lumière...pas de risque de la confondre avec la réalité !

4.

Comment reconnaître une peinture de style Hyperréaliste ?

Un autre peintre, Richard Este peint des scènes de rue pleines de miroirs et déstabilise ainsi complètement le spectateur qui ne sait plus à quelle illusion se fier !
Le peintre Gérard Schlosser trompe quand à lui le spectateur en reproduisant ses propres photos...La première chose qui frappe le spectateur devant ses toiles, c’est...la beauté de la photo ! Des photos carrées au cadrage original et aux sujets coquins qui pourraient elles-mêmes être des œuvres d’art en soi. C’est en lisant la légende qu’on réalise qu’il s’agit de peinture... Faut-il dès lors plus le qualifier de peintre ou de photographe ?

Astuces et mises en garde

Astuce(s) :

Les natures mortes très réalistes que faisaient notamment les peintres hollandais au 17° siècle sont des trompe-l’œil. On ne parle d’Hyperréalisme qu’à partir du 20° siècle !

Mise(s) en garde :

L’Hyperréalisme concerne aussi la sculpture : voir les œuvres de Duane Hanson, de Ron Mueck ou encore de Charles Ray...

Sur le même thème

liliplume

Comment analyser un tableau ?

Un tableau se regarde mais se comprend également. Pour les étudiants en Histoire de l'Art ou les passionnés d'art, l'analyse d'un tableau permet de comprendre, l'œuvre, mais aussi le peintre et son époque. Voici donc un système pour analyser au mieu

Somb'

Comment écrire un manga ?

Écrire un manga est un peu différent d'écrire une bande dessinée car leurs spécificités ne sont pas tout à fait les mêmes. Ici, je ne vais pas tant parler des caractéristiques graphiques des mangas mais plutôt de celles du scénario.

Somb'

Comment faire une B.D ?

Une planche de bande dessinée se compose de plusieurs cases. Celles-ci doivent être traitées comme un tout et non pas individuellement. En effet, l'œil les verra d'abord ensemble avant de s'intéresser à chacune séparément. Il est donc important d

Chercher un article sur Comment fait-on