Comment se débarrasser d’une addiction à la voyance ?

 

par isleworth |

     
Comment se débarrasser d’une addiction à la voyance ?

Un avenir se construit : il ne peut être dicté. Certaines prédictions ne sont que de simples évidences qui – de toute façon – s’avéreraient un jour ou l’autre. Prendre son destin en main mène à la réussite, lire un avenir imaginaire dans les lignes de la main n’a jamais aidé qui que ce soit à s’en sortir. La dépendance à la voyance est une addiction, tout comme l’addiction aux jeux, à la drogue, à l’alcool…

Étapes de réalisation

1.

Des solutions existent pour s’en libérer, mais il faut être prêt. Et pour être prêt, il faut être bien conscient de la situation dans laquelle on se trouve. Le mieux est de parler à un proche de ses rendez-vous chez le médium si celles-ci commencent à devenir régulières, et ont un impact sur les finances : confier sans honte ses interrogations à un ami ou un membre de la famille est déjà le début d’une vie meilleure.

2.

Quel que soit le niveau de dépendance à l’égard de la voyance, il est important de garder ou de reprendre confiance en soi : inutile de se dévaluer. N’importe qui peut tomber dans ce piège car les voyants promettent beaucoup pour empocher de l’argent : c’est leur seul objectif.

3.

Évitez à tout prix de consulter une nouvelle fois. Pour multiplier vos consultations et gagner le plus d’argent possible, les voyants escrocs vont déployer une bonne dose d’énergie à vous faire croire que vous n’êtes bon à rien, que vous ne réussirez pas, sans eux, à obtenir ce que vous recherchez, que votre avenir est voué à l’échec.

4.

Fuyez les voyants qui prédisent de très mauvaises nouvelles. Il s’agit d’une technique bien rodée. Elle sert juste à vous faire peur, à vous fragiliser, à vous rendre dépressif et incapable de réagir positivement ; en clair cette technique vous rend dépendant de la voyance. Vivre en attendant qu’un drame se produise ne peut rien vous apporter de positif, et est totalement irrationnel.

Astuces et mises en garde

Astuce(s) :

Rencontrez un médecin ou un psychologue s’il vous est difficile de rompre avec ce cercle vicieux.

Faites-vous aider, entourez-vous de personnes positives qui ne chercheront pas à tirer profit de la situation.

Réussir à franchir les obstacles vous redonnera confiance en vous car vous êtes seul à pouvoir construire votre avenir.

Commentaires

guillaume7 | 06/02/2017  

Bonjour Fileva, si je comprend bien, tu vas voir les voyantes parce que tu te sens seule. As-tu pensé à d'autres moyens de rencontrer des gens, notamment en t'inscrivant à un club ?

Fifileva | 05/02/2017  

C est terrible !!! Je suis dépendante affective et depuis mon divorce il y a cinq ans j ai connu deux relations sentimentales destructrices. La dernière étant avec un homme marié mais qui ne m a jamais rien promis ni illusionne car c est vraiment quelqu un de très bien. Malheureusement étant très amoureuse et attachée j ai contractée une addiction de plus plus forte à la voyance et dépense plus de 12000 euros. La je suis sous traitement et entame une thérapie et malgré çela je ressens encore le besoin compulsif d appeler ces cabinets de voyance tant l angoisse et le vide sont forts. J espère que la thérapie va arrêter ce phénomène destructeur. Les sommes dépensées sont folles et la perte d énergie aussi. Je me sens encore très mal comme une droguee. Il faut dire que je vis seule avec mon chat et supporte de moins en moins cette solitude qui profite à des escrocs. Mais je suis positive.

juliette4 | 13/12/2013  

bonsoir à tous, Je suis aussi en train de passer par ce que vous passez tous. Je suis en train de m'en sortir. C'est un besoin vital de m'en sortir. J'ai fait un calcul de ce que j'ai dépensé là-dedans et j'ai eu envie de vomir, vraiment. Avec cet argent, j'aurais fait d'excellentes vacances, et hors continent. Bref, pour finir de m'en sortir, je suis en train de me poser des tas de questions. Alors, je souhaite partager avec vous quelques pistes de réflexion... - Prenez conscience du problème. Ok, culpabiliser est normal au début. Mais ensuite, arrêtez ça. Le mal est fait, on ne peut pas revenir en arrière. Alors, on relève la tête et on accepte la situation. On se dit qu'on a mûri et compris le mécanisme. C'est une expérience comme une autre. Chaque expérience, même et surtout la plus mauvaise, nous fait grandir - Tout d'abord, entourez-vous d'un bon thérapeute pour vous aider à y voir clair et reprendre confiance en vous ( un kinésiologue par exemple, la PNL, ou d'autres techniques. Privilégiez le bouche à oreille, c'est la meilleure chose. Expérience faite, croyez-moi) - Posez-vous la question: on va voir un voyant pour être rassuré (dans votre enfance, adolescence, un parent ou adulte ne vous a pas rassuré comme vous en aviez besoin? Cherchez la racine), par manque de libre arbitre ( avez -vous eu un parent qui ne vous faisait pas suffisamment confiance lorsque vous étiez enfant? Qui vous a surprotégé, et donc, ne permettant pas votre épanouissement et faire vos propres expériences? Qui encore à l'heure actuelle souhaite commander toute votre vie? ) par peur de vous tromper face à un choix ( encore une fois, avez vous eu affaire à un parent, adulte, prof, etc qui vous a rabaissé ou autre car vous vous êtes trompé sur quelque chose? Autre piste également: êtes-vous trop perfectionniste? vouloir toujours faire juste, ne jamais faire de fausse note, fausse route?? et donc, besoin de consulter pour ne surtout pas faire faux? Avez-vous peur de souffrir face à éventuel "mauvais" choix? (avez-vous des vieilles blessures en vous, pas guéries, qui du coup, ne vous permettent plus d'entrer dans le mouvement de la vie, et donc, vous coupent de vous-même, vous rendant complètement contrôlants sur tout??) Je pousse le bouchon encore plus loin... Prenez-vous vous même le pouvoir de votre vie? la réponse est non, évidemment. en dépendant de ces gens, j'ai par moments manqué d'action sur une problématique de ma vie. Et donc, les choses traînent encore sur ce problème. hum... bof bof tout ça. J'étais en colère au départ et honteuse surtout, mais maintenant, ça va. Je suis sur la voie de la guérison il me semble. Autre piste: vous n'êtes pas le maître à bord de votre vie. C'est une gifle, oh que oui, mais rendez-vous à l'évidence. Vous ne décidez pas votre vie, vous ne la vivez pas, eh oui, c'est encore plus dur, mais c'est pourtant la vérité. de plus en plus de sites de développement personnel parlent du fait de créer sa vie, de se responsabiliser, de se dire "aide-toi et le ciel t'aidera". C'est LA solution. Mais quand on est dépendant, c'est dur de se prendre soi-m'eme en charge, ça fait peur. Ca dérange, on se dit qu'on n'y arrivera jamais. Mais je vous garantis qu'on y arrive. S'il le faut avec l'aide d'un bon thérapeute, mais on y arrive. En résumé: - manque d'estime de soi, peur de faire faux, de se tromper, peur de mal décider, angoisse existentielle - perte du sens des réalités. - on croit que tout est écrit d'avance. mais non. c'est à nous de la créer notre vie. D'être inventif, imaginatif pour arriver à ses fins. Par exemple, c'est du vécu, dernièrement je suis allée à un vide-grenier et j'ai vendu plusieurs babioles que je pensais invendables. J'ai gagné de l'argent. Voilà. Avec internet, actuellement, les possibilités sont infinies d'arrondir ses fins de mois. vêtements 2eme main, bonnes affaires, etc. Ya du choix Courage à tous! Et je vous félicite. D'être déjà arrivé sur ces pages, c'est que vous prenez conscience de votre problème. Bravo! c'est déjà LE 1er pas

Lydz | 02/12/2013  

My God! Je vis exactement la même chose...depuis plus de 2 ans, j'appelle à toutes les semaines, plusieurs jours, des voyants sur plusieurs sites de voyants par téléphone...C'est épouvantable! Je suis aux études, n'ai presque pas de revenus et suis obligée de quêter de l'argent à mes parents et même à mon ex pour finir par arriver parce que je me gère mal et que j'en viens à ne plus être capable de payer mes comptes...je suis jeune et je commence dans la vie...et j'ai déjà presque la valeur d'une maison en dettes, crédit, prêts...je m'enfonce toujours de plus en plus...j'ai réussi à avoir quelques périodes d'accalmie avec un peu plus de contrôle, mais pendant très peu de temps...je ne sais plus quoi faire! J'étudies en psychologie en plus, imaginez! Je ne sais plus où aller chercher de l'aide, parce que tous les centres de thérapies pour dépendances ont des stagiaires qui étudient dans le même programme que moi alors...c'est comme un peu gênant d'aller y demander de l,aide! Et sinon, je payerais des services privés qui m'enfonceront encore plus que je ne le suis déjà! Misère...je suis désespérée!

souris1 | 28/10/2013  

je suis aussi addicte à la voyance sur le plan sentimental et me ruine , n ayant eu que des échecs de vie de couple , je me suis endettée pour un homme qui ne voulait pas s'engager... De nature à refuser que rien ne marche comme je le veux je m'accroche à ce qui me résiste hélas ! j 'ai une toute petite retraite et je me suis endettée pour un homme qui me résiste à qui j'ai tout accepté pour pas le perdre , j ai beau vouloir arreter de consulter je n y arrive pas ! méme vu une phy! rien donné
Lire la suite des commentaires sur le forum

Sur le même thème

Rédacteur06

Pourquoi un parapluie porte-t-il malheur ?

Parapluie : objet indispensable lors des jours de pluie. Saviez-vous qu’il existait des superstitions autour de cet objet, qui à la base ne sert juste qu’à protéger ? Partons faire le tour du monde des croyances !

Nanna

Comment appliquer l'astrologie aux bébés?

On se pose beaucoup de questions quand on est maman au sujet de son bébé. On est parfois un peu désemparé face à ce petit poupon que l'on apprend à connaître. L'astrologie permet de mieux comprendre votre enfant et de mieux l'accompagner lors de se

Plumette1

Comment tirer les cartes ?

Le tirage des cartes est une technique divinatoire utilisée depuis fort longtemps. Sachez qu’il est tout à fait possible de tirer les cartes soi-même. Voici quelques conseils pour réussir vos séances de divination par les cartes.

Chercher un article sur Comment fait-on

Derniers articles Paranormal & parapsychologie