Comment profiter des bienfaits du veau ?

 

par isleworth |

     
Comment profiter des bienfaits du veau ?

La viande de veau devrait apparaître souvent au menu car elle est excellente tant au niveau gustatif que nutritionnel. Elle peut être consommée par des organismes fragiles. Il existe de multiple façons de l’accommoder pour en faire un plat délicieux. On peut en manger durant toute l’année, mais c’est en hiver que cette viande est la meilleure pour vous.

Étapes de réalisation

1.

Peu calorique, la viande de veau est idéale pour les personnes soucieuses de leur équilibre pondéral et alimentaire. Hormis la cervelle, la viande de veau n’apporte que 11 g environ de lipides pour 100 g. L’escalope de veau contient à peine 1 g de lipides pour 100 g. A condition de ne pas faire baigner l’escalope dans la graisse de cuisson, ce morceau est excellent pour la ligne.

2.

Consommez la viande de veau : elle est nourrissante et peut fort bien remplacer le bœuf à certains menus. Les enfants la préfèrent car elle est plus moelleuse.

3.

Choisissez le veau fermier du Limousin, élevé en France, exclusivement nourri au lait : on dit aussi « sous la mère ». Ce qui a un impact sur la qualité gustative de sa viande, sa finesse. A la cuisson, la viande du veau fermier ne sèche pas, ne rejette pas d’eau et ne diminue pas de volume.

4.

Sachez que le veau de boucherie est nourri à la poudre de lait et non « sous la mère », au grain, à l’herbage et peut recevoir de la nourriture à base de matières grasses industrielles. Sa viande est rosée/rouge. Elle n’est pas aussi fine que celle des veaux nourris au pis de leur mère.

5.

Vérifiez la qualité de la viande pendant la cuisson : si la viande de veau rejette beaucoup d’eau à la cuisson et que le morceau diminue de volume, il s’agit d’un veau de boucherie.

6.

Vous pouvez conservez votre viande de veau au réfrigérateur sans dépasser 2 jours après l’achat. Il est tout à fait possible de la congeler et de la consommer dans les 6 mois.

7.

Cuisinez le veau de différentes façons :
- La tête de veau sert à préparer de bons plats, réputés depuis des centaines d’années.
- Le rôti s’accommode facilement selon l’imagination du cuisinier, mais ne doit pas se cuire trop longtemps. Le temps de cuisson se calcule en fonction du poids, mais aussi de l’épaisseur du morceau. Demandez à votre boucher lors de l’achat du rôti. Trop cuit, il perdrait son moelleux, deviendrait sec et décevrait les convives.
- Le jarret permet de préparer l’osso-bucco que nous devons à la cuisine italienne.
- La daube se cuisine avec la joue de veau
- Le museau se déguste en vinaigrette
- Avec des champignons citronnés, on préparera plutôt un veau Marengo ou une blanquette.

Astuces et mises en garde

Astuce(s) :

Préférez le veau fermier d'origine française : il est nourri au lait, par sa mère, et sa chair ne diminue pas à la cuisson.

Mise(s) en garde :

Attention : la cervelle de veau est extrêmement riche. A éviter si l’on souffre déjà d’hypercholestérolémie.

Sur le même thème

Adam Lemaure

Comment sécher les mûres ?

C'est la saison des mûres, et vous en avez tellement que vous ne savez plus quoi en faire ? Séchez-les, et vous pourrez les conserver un an dans des bocaux ou n'importe quel autre conteneur ! Le séchage des mûres exige de la patience, mais cela en vau

la maman inspiree

Comment veiller à la conservation de l’ail avec de bonnes techniques ?

Comme tout aliment, l’ail ne se conserve pas très longtemps à moins d’user de quelques bonnes techniques, des méthodes de grand mère, certes, mais pas moins efficace que les méthodes modernes que l’on trouve aujourd’hui. Ce sont des méthodes

missie

Comment fait-on pour déterminer les aliments qu'on ne peut congeler ?

Bien que la plupart des aliments puissent être congelés, il y existe malgré tout certaines exceptions que voici.

Chercher un article sur Comment fait-on