Comment reconnaître une œuvre de style Arte Povera ?

Comment reconnaître une œuvre de style Arte Povera ?

L’Arte Povera (littéralement « art pauvre ») est un style artistique italien apparu au cours des années 1960. Il réuni des artistes ayant pour point commun un goût pour la simplicité, voire pour une sorte d’ascèse artistique. Proches de l’art conceptuel et de l’art brut, ces artistes préfèrent qualifier leur engagement d’attitude plutôt que de « mouvement ». Dans un monde artistique voué aux kitschissimes et spectaculaires Jeff Koons, Damien Hirst et autres Matthew Barney, leur œuvre fait figure de bouffée d’air frais.

Étapes de réalisation

1.

Comment reconnaître une œuvre de style Arte Povera ?

Bien souvent, l’Arte Povera utilise des matériaux bruts, issus de la nature, et très peu transformés. La majorité des œuvres de l’artiste Giuseppe Penone sont faites d’un seul matériau soigneusement choisi pour sa symbolique, sa beauté, son parfum...l’argile, le bois, le bronze, le marbre, des feuilles de laurier nous ramènent aux origines de l’art et de la vie, dans des œuvres aussi simples que puissantes, dont la beauté indéniable touche au sublime.

2.

Comment reconnaître une œuvre de style Arte Povera ?

Le travail de Mario Merz est très différent ; il ne réalise pas son œuvre à partir d’un matériau donné mais crée des « igloos » surmontés d’inscriptions philosophiques à l’aspect pour le moins inattendu : elles sont en néon. Cette association d’un abri de fortune fait d’une structure métallique et de sacs de sable, avec ce symbole commercial qu’est l’enseigne lumineuse est pour le moins saisissante, et donne largement à réfléchir sur l’art, l’abri, la société de consommation, la dérision...

3.

Comment reconnaître une œuvre de style Arte Povera ?

Une autre forme d’humour se dégage de certaines œuvres de Giovanni Anselmo. La plus célèbre d’entre elles, « Structure qui mange », réalisée en 1968 nous montre un bloc de granit dévorant une laitue fraîche. On peut même parler d’humour féroce si on se met à imaginer le bloc de granit en prédateur à la recherche de pauvres laitues innocentes...à vous de réfléchir à ce que peut symboliser un bloc de granit taillé, massif, et une salade verte...

Astuces et mises en garde

Astuce(s) :

Pas de fioriture, de dorure ou de décoration : l’Arte Povera cherche dans son dépouillement à faire passer des idées fortes.

Mise(s) en garde :

D’autres artistes de l’Arte Povera : Jannis Kounellis, Michelangelo Pistoletto, Alighiero Boetti...

Sur le même thème

liliplume

Comment analyser un tableau ?

Un tableau se regarde mais se comprend également. Pour les étudiants en Histoire de l'Art ou les passionnés d'art, l'analyse d'un tableau permet de comprendre, l'œuvre, mais aussi le peintre et son époque. Voici donc un système pour analyser au mieu

Somb'

Comment écrire un manga ?

Écrire un manga est un peu différent d'écrire une bande dessinée car leurs spécificités ne sont pas tout à fait les mêmes. Ici, je ne vais pas tant parler des caractéristiques graphiques des mangas mais plutôt de celles du scénario.

Somb'

Comment faire une B.D ?

Une planche de bande dessinée se compose de plusieurs cases. Celles-ci doivent être traitées comme un tout et non pas individuellement. En effet, l'œil les verra d'abord ensemble avant de s'intéresser à chacune séparément. Il est donc important d

Chercher un article sur Comment fait-on