Comment couper facilement des oignons sans pleurer ?

 

par isleworth |

     
Comment couper facilement des oignons sans pleurer ?

L’oignon est indispensable à la composition de nombreux plats culinaires et il est bénéfique pour notre santé. Mais, les filles, mieux vaut étaler le mascara après la découpe à moins de vouloir un maquillage ultra charbonneux. Pourtant, il existe quelques astuces pour éviter de se transformer en fontaine dès l’épluchage d’un oignon.

Quelles sont les fournitures nécessaires ?

  • oignons (3 tonnes)
  • 1 couteau affûté
  • PANSEMENTS toutes tailles
  • 250 mouchoirs en papier

Étapes de réalisation

1.

Histoire de ne pas se coucher idiot(e), il est bon de savoir pourquoi un oignon fait pleurer. Pour faire simple, une réaction chimique est l’unique coupable. Un oignon comporte une enzyme (allinase) et une substance soufrée. Au moment de la découpe de l’oignon, l’allinase entre en fusion avec le soufre. Le reste est dû à notre organisme : pour combattre l’attaque, il alerte le cerveau qui aussitôt provoque une crise de larmes afin que l’on puisse se rincer l’œil ! Elémentaire, non ?

2.

Fort(e) de votre savoir tout neuf, il ne vous reste plus qu’à sortir les armes pour ne plus jamais vous noyer dans vos larmes.
En tout premier lieu, demandez à Petit Chéri si – par le plus grand des hasards – il n’aurait pas envie de vous épater en coupant les oignons à votre place… C’est loin d’être gagné !

3.

Sinon, munissez-vous de votre meilleur couteau : celui qui coupe le mieux. Car un oignon dont la chair est arrachée fait beaucoup plus pleurer qu’un oignon coupé avec une lame hyper aiguisée. Eh oui, on ne fait pas souffrir un oignon.

4.

Si vous voulez tester sans garantie de résultat, vous pouvez toujours vous entraîner à respirer la bouche ouverte en gardant la langue bien collée au palais. Ne respirez plus par le nez tant que vous n’avez pas fini de découper les oignons. Mais ne basculez pas en mode apnée ! Là, inutile de vous lancer dans une conversation avec copine-la-voisine-venue-prendre-un-cour-de-cuisine, car elle risque de ne pas comprendre une seule de vos paroles. Vous risquez de pleurer… de rire.

5.

Vous portez des verres de contact ? Il paraît que ça protège des émanations soufrées de l’oignon. Si ça ne marche pas, vous pouvez toujours balancer vos lentilles dans votre soupe à l’oignon. Temps de cuisson des lentilles : 45 min à gros bouillon !

6.

Vous qui êtes adroit(e) (si si !), enfermez l’oignon, le couteau à découper (ultra affûté) et vos petites mains dans un sac plastique hermétiquement fermé (faut déjà réussir le tour de magie). Lancez-vous dans la découpe de la bête. Un conseil : préparez une boîte de pansements toutes tailles car vous risquez d’en avoir besoin… et vos larmes couleront tout de même, à force de vous être entaillé(e).

7.

Testez le coup du congélateur. Laissez vos oignons y séjourner pendant une petite demi-heure, et attaquez-les dès la sortie du congèlo. Si vos doigts supportent difficilement le froid, vous risquez d’être confronté(e) à un autre problème : la découpe devient impossible avec des doigts raidis par le froid. Espérons qu’il vous reste quelques pansements…

8.

Enfin, vous apprécierez cette ultime solution qui semble être la meilleure au niveau de l’efficacité… mais pas du porte-monnaie car si vous avez à préparer une soupe à l’oignon pour 40 personnes, il vous faudra utiliser plusieurs dizaines de mètres cubes d’eau afin de lutter contre les larmes. Essayez tout de même d’éplucher puis de couper vos oignons sous un filet d’eau. Résultat garanti : yeux secs, mascara nickel, stock de pansements intact.

Astuces et mises en garde

Astuce(s) :

La Recherche est en guerre contre ce problème récurrent et songe à créer un oignon génétiquement modifié afin que nos petits yeux n’aient plus à couler lors de la préparation de la soupe. Merci la Sciences !

Commentaires

gébar | 15/09/2011  

la meilleur astuce et de plus qui ne coûte rien, est de planter un morceau de pain au bout du couteau...succès garanti je vous le dis!!! et vous pouvez en couper autant que vous voulez .....pensez à changer le bout de pain lorsqu'il sera mouillé

Sur le même thème

Rédacteur06

Comment choisir son vinaigre pour son assaisonnement ?

Il existe une multitude de variétés de vinaigre : du simple vinaigre de vin rouge ou blanc au vinaigre de cidre en passant par le vinaigre de Xérès ou le vinaigre balsamique sans omettre le vinaigre de framboise ou le vinaigre blanc. Comment bien le c

Rédacteur06

Comment savoir si ma pâte à pain est prête pour la cuisson ?

Aujourd’hui, vous avez décidé de vous lancer dans la confection de pains-surprises. Défi difficile, mais pas impossible. Voici une astuce pour savoir si votre pâte à pain que vous avez malaxée avec délicatesse est prête à être enfournée dans

SAORI29

Comment faire à manger quand le frigo est vide ?

Vous n'avez pas le temps d'aller faire les courses mais il faut bien manger quand même. Voici des astuces pour vous aider.

Chercher un article sur Comment fait-on