Comment définir la pulsion ?

 

par evegill |

     

Thème cher à la psychanalyse, la pulsion fait surgir les notions de conscience et d'inconscient inhérents à la nature humaine. C'est donc une idée indissociable de celle de l'âme et de la tentative de son appréhension : essayer de définir la pulsion, c'est entrer dans un domaine malaisé à interpréter car parfois trop abstrait. Les quelques éléments de description qui suivent aideront à mieux cerner ce concept et à le mettre en rapport avec d'autres.

Étapes de réalisation

1.

Selon Freud, la pulsion est issue de l'inconscient. C'est un processus psychique qui se révèle par l'entremise d'une force, d'une poussée organique et régulière tendue vers un but : combattre et supprimer un état de tension intérieure en cédant au désir manifesté.

2.

La pulsion met donc en jeu plusieurs facteurs :

- un sujet : le corps, l'organisme qui exprime le but à atteindre ;

- une manifestation : la poussée ;

- un objet : celui du désir ;

- un but : supprimer une tension organique.

3.

Les pulsions peuvent être de différents types :

- autoconservatrices : destinées à la survie du sujet (faim, soif, protection contre les agressions extérieures...) ;

- sexuelles : la libido ;

- maladives : apparaissant à la suite de troubles mentaux qui leur abandonnent le contrôle total de l'esprit et du corps (désir sexuel irrépressible, troubles alimentaires...) ;

- des pulsions diverses, souvent liées au développement personnel de l'individu : la pulsion du savoir, la pulsion du bien faire, la pulsion sociale... Le corps joue alors un rôle moindre, et l'esprit est la seule source de naissance de la pulsion.

4.

Pulsion, besoin et désir sont donc intimement liés et doivent être appréhendés à travers leur mise en relation : la pulsion naît des deux autres, et besoin et désir se manifestent par la pulsion. Le but poursuivi par cette dernière sera atteint avec plus ou moins de succès, selon la nature de la source.

Chercher un article sur Comment fait-on