Comment filmer un dialogue ?

Comment filmer un dialogue ?

Comment filmer un dialogue de film ? Existe-t-il des règles précises ? Comment donner plus d'énergie à un dialogue de film ? Comment interpréter l'esthétique du dialogue ?

Quelles sont les fournitures nécessaires ?

  • Au moins deux acteurs
  • Une caméra

Étapes de réalisation

1.

Comment filmer un dialogue ?

Lorsque vos acteurs sont placés l'un en face de l'autre, à part en les filmant un à un et de façon isolée, la notion filmique de champ/contre-champ est la plus courante et la plus efficace. Dans sa version finale, le montage en champ/contre champ revient à montrer, presque de face, la personne qui est en train de parler, et de voir de dos son interlocuteur, désaxé dans un coin de l'écran.
Pour filmer de cette manière, il suffit de placer la caméra derrière le récepteur du dialogue et de faire le point sur la personne que l'on filme de face. Ainsi, la personne en premier plan sera floutée, et la personne en second plan, qui nous intéresse, sera nette.
Il faut répéter le processus pour le second personnage. Au montage, on alterne les plans selon les moments où tel ou tel personnage prend la parole.
Attention : il existe une règle quasi-incontournable pour un champ/contre-champ : la règle des 180°. Elle consiste à s'imaginer une ligne à ne pas franchir pour filmer (voir photo), c'est-à-dire que si le personnage X est à droite sur le plan 1, il sera a gauche sur le contre-champ, et inversement pour l'autre personnage.

2.

Comment filmer un dialogue ?

Lorsque les personnages sont côte à côté (en marchant, assis sur un banc, à table...) la façon de filmer comme citée plus haut, pour produire un champ/contre champ reste applicable. Cependant, il peut être judicieux de préférer, pour des raisons de visibilité, un plan moyen qui filme les deux personnages. Mais vous pourrez bien entendu alterner au montage si vous le souhaitez.

3.

Le panoramique est la troisième solution pour filmer un dialogue. Avec cette façon de faire, on filme le personnage qui parle, et on tourne la caméra sur son axe (sur un trépied) pour filmer le personnage qui lui répond. Ce mode de prise de vue peut s'avérer un peu lourd à l'écran, mais il peut s'intégrer subtilement dans un dialogue, et rend plus vivant un champ/contre-champ ou un plan moyen.

4.

Les symboliques.
Champ/contre-champ : Cette façon de filmer, par son usage courant, n'a plus vraiment de portée symbolique. Cependant, d'un point de vue de la sémiologie de l'image animée, au montage, on met les deux personnages en opposition. C'est un processus adéquat pour les dialogues incisifs, dans lesquels les personnages parlent vite, se coupent la parole... C'est un montage vivant.

Plan moyen qui groupe les deux personnages : Cette façon de filmer ne laisse pas la même impression qu'un champ/contre-champ. En effet, voir les deux personnages groupés à l'écran produit une sensation d'entente, de courant entre les deux personnages. C'est idéal pour des passages où les personnages partagent quelque chose, une joie, une peine, une idée... On montre les personnages en interaction entre eux, et bien ancrés dans un monde partagé.

Astuces et mises en garde

Astuce(s) :

Pour jouer la sécurité sur un champ contre champ, vous pouvez commencer par tourner quand-même un plan moyen, ce qui est passe partout, c'est-à-dire un plan qui cadre les deux personnages en même temps.

Essayez de faire en sorte que le personnage passif (qui est flouté en premier plan) ne prenne pas trop de place à l'écran, en général pas plus du tiers.

Au montage, vous pouvez rendre un champ/contre-champ plus vivant et réaliste en alternant le plan avant que le personnage qui parle n'ait fini sa réplique, et passer sur son interlocuteur qui l'écoute. Cette technique requiert de garder le son du plan actif pour l'appliquer au plan où le personnage écoute, et garder ainsi la continuité du dialogue. Cette technique s'applique très bien pour les instants dramatiques où le ressenti de l'interlocuteur qui écoute est important à voir.

Sur le même thème

murdarco

Comment réaliser un court-métrage ?

Vous êtes un réalisateur en herbe qui souhaite, un jour ou l’autre, faire des films diffusés dans toutes les salles de France, voir du Monde. Pour convaincre un producteur de ce talent potentiel il vous faudra passer, obligatoirement, par le court m

alphamax

Comment fabriquer un clap de cinéma ?

Le clap est un accessoire indispensable sur un plateau de cinéma permettant de délimiter le début et la fin d'une séquence. Le bruit que le clap produit lorsque les deux parties s'entrechoquent sera enregistré par les micros et la caméra filmera ce

Chercher un article sur Comment fait-on

Derniers articles Cinéma & télévision