Comment protéger les poiriers des maladies et des parasites ?

 

par joc |

     
Comment protéger les poiriers des maladies et des parasites ?

Les poiriers sont des arbres originaires d’Asie Mineure mais qui sont cultivés depuis très longtemps chez nous et parfaitement adaptés à nos climats. Il existe aujourd’hui plus de trois cent variétés de poires. Bien que rustiques, les poiriers doivent être entretenus et surveillés car ils connaissent certaines maladies et sont attaqués par des parasites.

Étapes de réalisation

1.

Comme tous les arbres fruitiers, les poiriers connaissent les attaques des pucerons, kermès, araignée rouge, vers blancs et certaines chenilles. Ils ont comme ennemi principal l’Agrile qui est un ver plat creusant une galerie entre le bois et l’écorce de l’arbre.

2.

Le carpocapse est un papillon dont les larves pénètrent les fruits. Le Cécidomye pond dans les fleurs au printemps. Les jeunes fruits sont alors déformés et tombent avant la maturité. Le Tigre attaque les poiriers en espaliers, ce qui donne une décoloration des feuilles.

3.

Le phytopte est un acarien qui provoque des boursouflures rouges sur les feuilles au printemps et l’araignée rouge fait dessécher ces dernières. Les poiriers connaissent aussi les maladies cryptogamiques surtout la tavelure qui est un champignon provoquant des coupures sur les fruits.

4.

Pour lutter contre tous ces ennemis, il faut effectuer les soins en hiver juste après la taille des arbres. Il faudra leur mettre de l’anti-cochenilles, des traitements contre la tavelure au printemps ainsi qu’un anti-pucerons et un anti-maladies au cuivre ou un fongicide de synthèse.

Sur le même thème

Sabine la jardinière

Planter ses potimarrons

Le potimarron est un légume très familier de l'approche des grands froids. Facile à cultiver, il se déguste cuit à la vapeur, en potage ou en dessert. En outre, le potimarron est riche en vitamine B et C et en provitamines A.

Sabine la jardinière

Planter le salsifis

Le salsifis ne se cultive pratiquement plus de nos jours. Pourtant, il est facile à cultiver et possède des qualités gustatives. Il est aussi riche en vitamines, en sels minéraux et en fibres. Voici quelques informations pour planter et cultiver le sa

Sabine la jardinière

Cultiver la salicorne

Très savoureuse, la salicorne est un légume riche en sels minéraux, en iode, en fer, en magnésium et en calcium. Elle contient aussi des fibres et de la vitamine B12. De plus, la salicorne ne demande pratiquement pas d'entretien.

Chercher un article sur Comment fait-on