Comment fait-on pour déguster une mangue... proprement ?

 

par moumine |

     
Comment fait-on pour déguster une mangue... proprement ?

En hiver, les mangues, ces gros fruits tropicaux juteux nous apportent un petit rayon de soleil d'Afrique ou des Caraïbes et plein de vitamines. Leur chair est douce, onctueuse et sucrée, mais elles ne sont pas aussi faciles à manger qu'une pomme ou une poire !
Je vous propose une petite technique pour les déguster sans gaspillage et sans vous en mettre partout, que j'ai apprise d'un grand mangeur de mangues ayant passé son enfance sous les tropiques : testée et approuvée !

Quelles sont les fournitures nécessaires ?

  • Une mangue bien mûre, c'est-à-dire colorée et souple sous les doigts.

Étapes de réalisation

1.

Posez la mangue sur une planche à découper avec la queue en haut. Munissez-vous d'un couteau pointu bien affûté. Coupez la mangue dans le sens de la hauteur de chaque coté du gros noyau aplati en passant au plus près.

2.

Dans chaque moitié de mangue, faites, avec votre couteau, un quadrillage en faisant attention de ne pas couper la peau. Vous obtenez des petits cubes accrochés sur la peau. Incurvez chaque moitié vers le bas sur votre main comme on le voit sur la photo, et mangez les cubes un par un. Régalez-vous !

3.

Autre solution, plus risquée pour les doigts, mais pluc chic : épluchez la mangue au couteau économe, posez la sur une planche à découper et découpez, toujours avec un bon couteau, des tranches fines de chaque côté du noyau. Attention, le fruit est glisant !

Astuces et mises en garde

Astuce(s) :

N'oubliez pas de râcler ce qui reste sur le noyau pour ne rien perdre.

Mise(s) en garde :

Attention de ne pas croquer dans la peau qui contient une substance irritante et n'a pas très bon goût.

Commentaires

Soyez le premier à commenter ! 

Sur le même thème

Sabine la jardinière

Planter ses potimarrons

Le potimarron est un légume très familier de l'approche des grands froids. Facile à cultiver, il se déguste cuit à la vapeur, en potage ou en dessert. En outre, le potimarron est riche en vitamine B et C et en provitamines A.

Sabine la jardinière

Planter le salsifis

Le salsifis ne se cultive pratiquement plus de nos jours. Pourtant, il est facile à cultiver et possède des qualités gustatives. Il est aussi riche en vitamines, en sels minéraux et en fibres. Voici quelques informations pour planter et cultiver le sa

Sabine la jardinière

Cultiver la salicorne

Très savoureuse, la salicorne est un légume riche en sels minéraux, en iode, fer, magnésium et calcium. Elle contient aussi des fibres et de la vitamine B12. De plus, la salicorne ne demande pratiquement pas d'entretien.

Chercher un article sur Comment fait-on