Comment démystifier les idées préconçues sur les Amérindiens ?

 

par Azur1 |

     
Comment démystifier les idées préconçues sur les Amérindiens ?

Les Amérindiens sont les natifs de l'Amérique. Ils étaient les principaux habitant du continent avant la "découverte" européenne de l'Amérique au XVIe siècle. L'Amérique du Nord n'a alors cessé de gagner en puissance et la colonisation par les Britanniques et les Français a eu plusieurs répercussions sur ces populations autochtones qui devinrent une minorité. En effet, alors qu'ils ont presque disparus aux États-Unis, ils sont placés dans des territoires isolés, des "réserves", au Canada. À cause de cette isolation, plusieurs idées préconçues circulent à leur sujet.

Étapes de réalisation

1.

Une première idée est que les Amérindiens ont été conquis par les Européens. Cette affirmation est fausse. Au départ, les européens avaient besoin d'eux, car le commerce des fourrures était la plus grande exploitation à ce moment et c'est même grâce à elle que les Français, beaucoup moins en nombre que les Anglais, ont pu résister à leur assimilation. Ce commerce était donc intimement lié à celui de la guerre. Ainsi, les traités et le trafic de fourrure se faisait selon les normes Amérindiennes; les colons se pliaient à leurs coutumes.

2.

Les Amérindiens ont influencé la culture Européenne sur plusieurs niveaux, notamment en matière de justice (la notion d'accord, la cérémonie actuelle autour des événements relatant de la justice), politique, culture (canadienne, américaine et québécoise) et civisme. Ils ont également influencé les sports. Avant l'époque des Grandes Découvertes, les sports principaux exercés par les Européens étaient les sports d'adresse (escrime, tir à l'arc..), la chasse, ou les sports d'esprit (criquet, dames, échecs). Les Amérindiens ont introduit les sports d'équipe dans le mode de vie occidental. Ceux-ci jouaient à des sports parfois confrontant 200 joueurs. Ils s'affrontaient et l'esprit d'équipe était un élément clé. On "jouait à la guerre".

3.

Les Amérindiens ont toujours refusé de s'assimiler aux cultures européennes. Au Québec, ils ont été forcé, pendant 50 ans au début du XXe siècle d'aller dans des pensionnats où il leur était interdit de parler leur langue et où ils devaient se remettre aux coutumes catholiques. Ce n'est que par la force qu'on réussit à enlever l'Indien de ces régions, mais cette méthode ne réussit pas à émanciper beaucoup d'entre eux. Ces derniers sont aujourd'hui encore considérés comme des enfants de l'État sans droit ou liberté égales à celles des autres citoyens.

4.

Beaucoup de personnes affirment que les Amérindiens profitent du système actuel, car ils ont quelques avantages sociaux. Par exemple, ils ne paient pas d'impôts ni de taxes sur leurs achats. On oublie qu'ils sont également privé de beaucoup de services ; notamment, le droit d'hypothèque leur est interdit ainsi que le droit d'avoir une carte de crédit ou un permis de conduire. En 2011, ils ne sont toujours pas considérés comme des personnes à par entière.

Chercher un article sur Comment fait-on

Derniers articles Culture générale