Comment lutter naturellement contre le mildiou des rosiers ?

 

par emmy1 |

     
Comment lutter naturellement contre le mildiou des rosiers ?

Les légumes du potager comme les tomates ou les pommes de terre ne sont pas les seuls à pouvoir souffrir du mildiou. Les rosiers peuvent également être atteint par cette maladie, et sans utiliser de produits chimiques, on peut le vaincre facilement.

Quelles sont les fournitures nécessaires ?

  • - bicarbonate de soude
  • - savon liquide, noir de préférence
  • - eau
  • - un pulvérisateur

Étapes de réalisation

1.

Dans un petit pulvérisateur, comme ceux qui contiennent les produits à carreaux, versez un litre d'eau tiède.

2.

Ajoutez à l'eau tiède une cuillère à café de bicarbonate, puis refermez le pulvérisateur et secouez énergiquement afin de bien le dissoudre dans l'eau.

3.

Ajoutez ensuite au mélange effectué une demi cuillère à café de savon liquide, noir de préférence. Refermez le pulvérisateur, et secouez à nouveau, mais doucement car le savon risque de provoquer beaucoup de mousse.

4.

Un jour sec, à l'abri du soleil, traitez avec le mélange obtenu vos rosiers malades. Prenez soin d'ôter les branches les plus touchées, puis laissez agir.

5.

Le mélange naturel obtenu va enrayer la maladie aussi facilement qu'un produit toxique et néfaste pour la nature.

Sur le même thème

Adam Lemaure

Comment cultiver le cœur de Marie ?

La Dicentra Spectabilis, ou cœur de Marie, est une plante très prisée pour ses fleurs en forme de cœur et son feuillage duveteux qui apportent de l’élégance aux terrasses et balcons. Une fois installée, elle peut atteindre plus d’un mètre de h

Adam Lemaure

Comment prendre soin d’un kalanchoe ?

Le kalanchoe est un petit arbuste à floraison automnale originaire de l’île de Madagascar. Les pétoncles tranchants, les feuilles épaisses et les minuscules fleurs en grappes font du kalanchoe une attrayante plante d’intérieur dans les climats fr

Adam Lemaure

Comment tailler l'Echinacea purpurea ?

Grâce à ses fleurs ligulées qui pendent autour d’un cône et ses tiges ramifiées, l’échinacée pourpre (Echinacea purpurea) est appréciée des papillons et des abeilles, qui contribuent à la pollinisation. L’échinacée pourpre se cultive dan

Chercher un article sur Comment fait-on