Comment pratiquer le compagnonnage ?

 

par chrys27 |

     
Comment pratiquer le compagnonnage ?

Le compagnonnage est une technique qui était utilisée avant l'apparition des pesticides afin d'optimiser les développement des légumes et des fleurs en associant méticuleusement les variétés à cultiver ensemble. Le compagnonnage a de nombreuses vertus.

Étapes de réalisation

1.

Certaines associations de plantes compagnes sont déconseillées, on évitera par exemple la pomme de terre et la tomate, le haricot et l'oignon ou encore, la laitue et le brocoli. Le compagnonnage est pratiqué pour éviter le plus possible l'utilisation de pesticides et autres insecticides.

2.

Les pucerons font parties des insectes les plus ravageurs, nombreux sont ses victimes, pour les éloigner, on peut planter du fenouil, de l'aneth, de l'asclépiade, de l'anis, de la ciboulette, du romarin, de la lavande ou encore de la valériane. La moutarde et la capucine attirent en revanche les pucerons et en sont souvent infestées, il suffit alors de les couper et de les faire bruler. Les pommes de terre sont souvent victimes des doryphores, il suffit de cultiver à côté du pissenlit, de la coriandre, du raifort, de la tanaisie, du datura ou alors de la tomate. Certaines plantes repoussent tous les insectes, mais aussi les limaces, les escargots et même les rongeurs. Le fenouil entre des rangs de laitues protège ces dernières des limaces. Les plantes aromatiques de par leur parfum, empêchent les insectes parasites de reconnaître leurs victimes.

3.

Certaines plantes cultivées ensembles se protègent mutuellement. La carotte protège la tomate des pucerons et la tomate éloigne la mouche de la carotte. La pomme de terre peut être cultivée avec la laitue, l'oignon, le chou et le radis. La tomate avec la carotte, le persil ou encore l'oignon. Les haricot qui emprisonnent l'azote de l'air et qui le libère dans le sol, font la joie des légumes à feuilles comme les laitues.

Sur le même thème

Sabine la jardinière

Planter ses potimarrons

Le potimarron est un légume très familier de l'approche des grands froids. Facile à cultiver, il se déguste cuit à la vapeur, en potage ou en dessert. En outre, le potimarron est riche en vitamine B et C et en provitamines A.

Sabine la jardinière

Planter le salsifis

Le salsifis ne se cultive pratiquement plus de nos jours. Pourtant, il est facile à cultiver et possède des qualités gustatives. Il est aussi riche en vitamines, en sels minéraux et en fibres. Voici quelques informations pour planter et cultiver le sa

Sabine la jardinière

Cultiver la salicorne

Très savoureuse, la salicorne est un légume riche en sels minéraux, en iode, en fer, en magnésium et en calcium. Elle contient aussi des fibres et de la vitamine B12. De plus, la salicorne ne demande pratiquement pas d'entretien.

Chercher un article sur Comment fait-on