Forum Comment fait-on Carrière

Forum Comment fait-on Carrière Orientation de carrière & bilan de compétences

Comment valider ses acquis professionnels ?

Quand on exerce une profession sans avoir obtenu préalablement le diplôme correspondant, il arrive un moment où pour progresser ou négocier une augmentation de salaire, l'on manque d'arguments de poids pour être reconnu et considéré professionnel
Lire l'article en entier
blanblan 1 message

Posté le 15/11/08 à 15h29

Les informations sont exactes. A noter cependant qu'une expérience bénévole ou personnelle a la même valeur q'une expérience salariée.
xtiane xtiane 1 message

Posté le 15/11/08 à 16h10

Oui, je suis personnellement d'accord et d'ailleurs j'ai bien indiqué que la VAE était ouverte à tous....chacun est libre ou non de valider son expérience quelle qu'elle soit... après c'est une question d'appréciation et dans le contexte actuel, c'est ça qui joue au niveau de la rémunération.... il y a des gens qui ont les dîplomes requis et ne sont pas les plus compétente et ceux qui ont des atouts, les aptitudes nécessaires, la compétence mais que l'on va "exploiter" parce qu'ils n'ont pas la qualification demandée !
Blablabla 3 messages

Posté le 07/11/11 à 10h21

Aujourd'hui, après 15 années dans le secrétariat dont 7 dans l'Administratif d'un Collège, "à travers divers contrats" je me suis retrouvée à un poste d'entretien dans ce même collège pour céder ma place à 2 titulaires à mi-temps therapeutique...ou c'était le chômage et ce du jour au lendemain... Bref, reconnaissant une certaine valeur professionnelle, l'on remet en cause mon B.E.P. (diplôme d'au moins 15 ans) et me propose une V.A.E. Bien sûr, ma pensée est celle-ci en toute objectivité et sans rancoeur : si l'on faisait passer seulement un test sur les aptitudes de tous les fonctionnaires en poste, sans fausse modestie, avec mon parcours professionnel et mon ouverture d'esprit, je mériterais mon salaire... A vous....
Blablabla 3 messages

Posté le 07/11/11 à 10h39

En plus et pour finir..... pour aujourd'hui, si je conforte cette politique de l'emploi, j'ai l'impression de bafouer les principes du droit au travail pour tous. De plus, par dépît, je recherche un bon parrain bénévole eh oui, il y a cette voix aussi et je culpabilise de pas preuve de solidarité avec tous les "bons conseilleurs" que l'on s'attire en qualité de demandeur d'emploi qui sont là, dans ses Pôles, surdiplomé, mais eux aussi prêts à se retrouver de l'autre côté de la barrièr. Hé oui, c'est la réalité, c'est la politique, c'est la merde (je vais être censuree)
Blablabla 3 messages

Posté le 07/11/11 à 10h44

surdiplôméS : s'accorde avec Conseilleurs, masculin pluriel, sinon je vais devoir faire une remise à niveaux Allez bon courage et bonne réflexion